Felice Mazzù sur les louanges de Guy Luzon après Charleroi-Standard (0-1): "Ça me fait une belle jambe"

De son côté, Felice Mazzù faisait grise mine : « Je remercie monsieur Luzon pour ses compliments car c’est rare qu’un entraîneur parle comme cela mais ça me fait une belle jambe. Je félicite mon groupe, dont je suis fier ce soir. Par notre bonne organisation, nous avons empêché le Standard de trouver la profondeur et nous avons bloqué ses médians. Ce n’est d’ailleurs pas le hasard si notre adversaire n’a pas pu faire fonctionner ses dédoublements comme il en a l’habitude. C’est à cause de notre triple couverture. On ne méritait pas de perdre. Avec cette mentalité, je suis convaincu que nous allons prendre les trois points qui nous manquent… Je ne veux en effet pas rester sur le négatif parce que nous restons sur quatre défaites car il y a beaucoup de positif à retirer de cette rencontre… »

Et de déplorer en passant la poussée d’Arslanagic ayant valu une jaune à Fauré : « Il y avait un penalty gros comme une maison ! »

Guy Luzon, de son côté, n’a pas fui ses responsabilités au terme de la nouvelle victoire de son équipe. « Je voudrais d’abord féliciter Charleroi et son entraîneur pour son organisation. En première mi-temps, ils nous ont bien pressés et je reconnais qu’ils ont été meilleurs que nous. Dans la seconde, c’est nous qui avons pris le dessus… »

Charleroi réduit à dix, ce fut incontestablement le tournant du match : « Depuis le début de la saison, nous avons très souvent marqué dans les quinze premières minutes. La semaine passée et ce soir à Charleroi nous avons démontré que nous étions capables d’aussi marquer dans le dernier quart d’heure et je trouve que c’est de bon augure pour la suite de la compétition. »

Quant à la fameuse chance du champion, l’entraîneur israélien du Standard botte en touche : « La chance va à ceux qui la méritent. Plus sérieusement, nous travaillons très dur depuis le début de la saison pour accumuler les résultats. Il y a des matches où nous avons été bien meilleurs mais où nous n’avons pas gagné. »

> Toutes les réactions et l’analyse de la rencontre dans notre édition du dimanche 7 Dimanche.