Remicourt-Boumatic: 34 emplois seront supprimés

La procédure Renault a donc été enclenchée et touche 34 emplois, soit 33 ouvriers et un employé de l’entreprise. Jean-Pierre Dejardin, secrétaire régional CSC METEA, nous en dit un peu plus. « Les pertes cumulées de ces dernières années s’élèvent à 5 millions d’euros. Puis vu l’incendie il y a une nécessité de réinvestir dans l’outil, mais un plan de rentabilité indique que l’usine n’est pas assez rentable par rapport aux autres implantations du groupe aux Pays-Bas et au Danemark ».

La suite dans La Meuse Huy-Waremme de ce mercredi.