Violences en Ukraine: Les condamnations et les demandes de sanctions se multiplient

Les réactions internationales se sont multipliées mercredi après la nuit de violences en Ukraine, plusieurs pays européens se prononçant en faveur de sanctions contre le gouvernement du président Viktor Ianoukovitch, le chef de la diplomatie de l’UE évoquant cette possibilité pour la première fois. Pour sa part, la Russie, proche du président ukrainien, a dénoncé mercredi la « tentative de coup d’État » et rejeté la politique de sanctions et de médiation des Occidentaux. La Maison Blanche a, quant à elle, dénoncé mercredi les violences « totalement scandaleuses » qui se sont déroulées à Kiev et renouvelé son appel au président ukrainien à apaiser la situation. Les ministres des Affaires étrangères de l’UE doivent de leur côté se retrouver jeudi après-midi pour une réunion extraordinaire à Bruxelles pour discuter de l’Ukraine. « Toutes les options seront étudiées, y compris des sanctions contre les responsables de la répression et des violations des droits de l’homme », a déclaré Mme Catherine Ashton, chef de la diplomatie de l’Union européenne.