Manifestation à Londres pour la libération de journalistes détenus en Égypte

Une cinquantaine de personnes ont manifesté mercredi devant l’ambassade d’Égypte à Londres pour réclamer la libération immédiate de journalistes et le retour de la liberté de la presse dans ce pays. « Être un journaliste n’est pas un crime », « le journalisme n’est pas du terrorisme », pouvait-on lire sur des pancartes brandies par des manifestants, dont certains avaient la bouche symboliquement bâillonnée avec un morceau de ruban adhésif. Le procès de journalistes du réseau satellitaire Al-Jazeera accusés d’avoir diffusé « de fausses nouvelles » et de soutenir les Frères musulmans, mouvement banni par les autorités égyptiennes, doit s’ouvrir jeudi au Caire.