Disparition inquiétante à Nandrin depuis lundi: "Leila a dit à tantôt et n’est plus jamais revenue"

« Personne n’est venue la rechercher à la garderie. Nous avons donc signalé sa disparition à la police. C’est la première fois que ça arrive. La petite vit pour l’instant chez son papa. Elle est entre de bonnes mains », nous confie-t-on à l’école Saint-Joseph où est scolarisée la fille de Leila. La police confirme également que cette dame de 47 ans n’a pas d’antécédent dans ce type d’affaire. La Nandrinoise travaille comme repasseuse au sein de la société de titres-services Activ’. La direction de l’entreprise n’a pas souhaité faire de commentaire au sujet de cette disparition, mais l’une de ses collègues a accepté de témoigner anonymement. Pour elle, c’est l’incompréhension. « Je l’ai vue pour la dernière fois ce jeudi. Elle était tout à fait normale et rien ne laissait présager ce qui allait arriver. Lundi, il paraît qu’elle est passée au travail vers 8 heures. Elle est ensuite partie à l’école conduire sa fille. Elle a dit à tantôt et on ne l’a plus jamais revue ». Sa collègue a essayé, à plusieurs reprises, de contacter Leila. Sans succès…

Plus d’informations dans La Meuse Huy-Waremme de ce vendredi.