La question du jour: Igor De Camargo peut-il encore prétendre à une place en Coupe du monde?

Longtemps contrarié par une entorse à la cheville droite qui a plombé une bonne partie de son premier tour, Igor De Camargo profitera de la suspension de Michy Batshuayi pour retrouver, dimanche face à La Gantoise, un statut de titulaire. Et confirmer, comme il l’a fait à Charleroi, qu’il aura un rôle important à jouer lors du sprint final.

«  Sa force », dit Paul-José Mpoku, « c’est de parvenir à mettre ses qualités au service de l’équipe, sans jamais tirer la couverture à lui. Et de faire partager au quotidien son vécu : avec Mehdi Carcela qui a participé lui aussi aux deux derniers titres du Standard, il sait mieux que n’importe qui comment il faut gérer, dans la position qui est la nôtre au classement, les événements ».

Sur le terrain, l’attaquant belgo-brésilien aura une belle carte à jouer dimanche, sachant qu’avec l’épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête d’Imoh Ezekiel, qui prendra tôt ou tard une cinquième carte jaune qui lui vaudra un match de suspension, sa chance reviendra. Mais il entend, directement, apposer sa griffe sur le jeu d’une équipe qui visera un septième succès consécutif.

> Notre dossier complet sur Igor De Camargo dans nos éditions papiers et numériques de ce vendredi.