Goldman Sachs piégée sur Twitter par un faux employé

Alors que la banque américaine, décriée pour son rôle pendant la crise, pensait que le propriétaire de ce compte était un de ses employés, il n’en est, en fait, rien du tout. L’auteur, s’il a été anciennement actif dans le monde de la finance, n’a jamais travaillé pour Goldman Sachs.

Selon le site américain Dealbook, l’auteur du compte, employé par Citigroup pendant 7 ans, a pris cette initiative en guise de «blague pour se divertir». Il a nourri son propos par des anecdotes qu’il avait entendues sur ses différents lieux de travail, précise le site.

John Lefevre a choisi le nom de Goldman Sachs parce que «c’était commercial», précise encore Europe1.

En attendant, la «blague» a pris des allures de succès littéraire: le livre de recueil des meilleurs messages postés sur le réseau social s’est vendu à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires aux Etats-Unis.