En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Le coup de sifflet final retentit dans le stade de Rebecq. Têtes baissées, les joueurs rentrent vers les vestiaires après une défaite 0-2. La déception se lit sur les visages.

Ils ont perdu, ils pensent tous que le tour final leur échappe. Et pourtant, des voix s’élèvent chez les supporters : « Ganshoren a fait match nul ». Une lueur d’espoir apparaît. En effet, les deux équipes sont à égalité. Rebecq va-t-il pouvoir jouer le tour final ? Aucune certitude. C’est la question que tout le monde se pose. Le règlement est finalement sorti. Ganshoren et Rebecq ont exactement le même nombre de victoires. Le goal average est identique. C’est finalement au nombre de buts marqués que Rebecq a son tour final (sept de plus que Ganshoren). Les émotions sont présentes. C’est l’ascenseur émotionnel dans l’équipe et le staff. « Je suis super content comme président d’arriver aux objectifs que l’on se donne », sourit Thierry Demolie. « On souhaitait terminer dans les cinq premières places, c’est sur le fil et dans la douleur mais on y est. On va évidemment jouer pleinement ce tour final. On règle les derniers détails de la licence. »

Partagé entre deux sentiments

Cela n’a pas été une rencontre évidente pour Rebecq. Mené dès la demi-heure de jeu, les joueurs ont eu du mal à s’exprimer sur le terrain. « On n’a pas fait une bonne prestation, peut-être que l’on a eu trop peur de l’enjeu ou je ne sais pas. On n’a pas nécessairement su développer notre jeu. Le match n’a pas tourné pour nous car sur leur première demi-occasion, c’est goal », commente Luigi Nasca.

C’est devenu très compliqué car ses joueurs devaient dès lors marquer à deux reprises pour s’offrir le tour final de la manière la plus simple. « On a encore péché par précipitation de poser le jeu et de pouvoir continuer à jouer. En début de seconde mi-temps, on prend cette carte rouge et un penalty. On est mené 0-2 à dix. C’était déjà compliqué à onze alors c’est devenu impossible. On a tout essayé. Je suis déçu pour les joueurs. »

Ce qu’il faut tout simplement retenir de la journée, c’est ce tour final et la nouvelle page que Luigi Nasca, ses joueurs et son staff viennent d’écrire pour le club. « Rebecq n’a jamais participé à un tour final de deuxième division. Je dis toujours que dans la vie, on a toujours ce que l’on mérite. Il n’y a jamais de hasard. On a reçu un cadeau, il ne faut pas le bouder et profiter de l’instant présent. »

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** **** ** ******* ***** ******** **** ** ***** ** ******* ****** ********** *** ******* ******** **** *** ********** ****** *** ******** **** ** ********** ** *** *** *** ********

*** *** ****** *** ******* **** *** ** **** ***** **** ********* ** ********* *** **** ************* **** *** ********** * ** ********* * **** ***** *** *** *** ***** ********** ********** ** ****** *** **** ******** **** ** ********** ****** ******* ******* ***** ** **** ***** * ****** ********** ******* ** ******** *** **** ** ***** ** ***** ** ********** *** ********** ****** ********* ** ****** *** ********** ** ***** ****** ** ********** ** **** ******* *** ********** ******* ********** ** ****** ** **** ******** *** ****** * *** **** ***** ***** ** **** *** *********** *** ********* **** *********** ******* ************* *********** **** *********** ** ** ****** ** ** **** ***** ******* ***** ********** *********** *** ********* *** ****** ** ***** *** ****** ******* ******** ** ** ********** ******** **** *** **** ********** ******* ******* *** ** *** ** **** ** ******* **** ** * **** ** ** *********** ***** ********** ** **** ****** ** ****** *** ******** ******** ** ** ******** **

******** ***** **** **********

**** ***** *** ***** *** ********* ********* **** ******* ***** **** ** ********** ** **** *** ******* *** ** ** *** ** ************ *** ** ******** ** ** ***** *** **** *** ***** *********** ********** *** ****** * ** **** **** ** ********* ** ** ** **** **** ** ***** *** *************** ** *********** ***** **** ** ***** ***** *** ******* **** **** *** *** **** ********* ************** ******* **** *** ******** ***** ******

******* ****** ***** ********** *** *** ******* ******** **** **** ******* ** **** ******** **** ********** ** **** ***** ** ** ******** ** **** ******* ** ** * ****** ******* *** ************** ** ***** ** *** ** ** ******* ********* ** ****** ** ****** ** ******* ********* ** ***** ***** ***** ***** ** ** ******** ** *** ***** *** ** **** ********** ****** ********** ** **** ***** ******* ****** *********** ** * **** ******** ** **** ****** **** *** ******** **

** ******* **** **** ********** ******* ** ** ********* ******* ** **** ***** ** ** ******** **** *** ***** ****** *** ******* ** *** ***** ******** *********** **** ** ***** ** ****** ***** ****** ********** ** ** **** ***** ** ********* ********* ** *** ******** *** **** ** **** ** * ******** ** *** ****** ******** ** ***** * ****** ** ******* ** * ***** ** ******* ** ** **** *** ** ****** ** ******** ** *********** ********* **

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles