En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

MASNUY (Promotion) 1

SAINT-GHISLAIN (P1) 3

Sets : 27/29, 23/25, 25/22, 14/25.

Troisième en P1, la seconde équipe de Saint-Ghislain finit la saison avec le sourire après avoir vécu un dernier mois difficile. Patrick Jacobs, dans un premier temps remercié il y a un mois, a bel et bien dirigé ses joueuses en finale. « Le président ne voulait pas que je finisse la saison, mais j’ai pu mener jusqu’au bout mon effectif », confie le coach des lauréates de la coupe du Hainaut. « Je tire mon chapeau à mes joueuses pour ce succès. Je les remercie car il m’a provoqué pas mal d’émotions. »

« Bonne ambiance »

Les Saint-Ghislainoises ont logiquement émergé avec leur rage de vaincre. Leurs difficultés à finir les deux premiers sets ne leur ont pas porté préjudice. « Nous menions 19/24 dans la première manche mais Masnuy, qui s’est bien battu, est revenu dans le coup. Scénario similaire dans le deuxième set avec un score de 18/23 en notre faveur. Nous avons par contre très mal démarré la troisième manche car nos adversaires ont joué leur va-tout au service. »

Patrick Jacobs a fait en sorte de laisser passer l’orage. Bien lui en prit car ses filles ont ensuite survolé les débats après la perte du troisième set. « J’ai sorti la moitié de mes protégées pour leur permettre de retrouver leurs esprits », précise Patrick Jacobs. « J’ai interverti mes deux joueuses au poste quatre et cela a payé. C’était une belle finale, dans une bonne ambiance. Le public a assisté à plusieurs longs rallies. »

Masnuy inconstant

Masnuy connaît une nouvelle déception après avoir vécu une saison stressante. Pour rappel, les Jurbisiennes ont fini à l’avant-dernière place de la Promotion. « Notre prestation en finale a été à l’image de notre championnat », souligne Fabrice Leemans, l’entraîneur. « Nous avons joué en dents de scie. Saint-Ghislain a affiché un peu plus d’envie. Nous n’avons pas été constants à la réception durant le premier set. Virginie Monego, ma libero, n’était pas au top de sa forme car, malade, elle n’avait pu s’entraîner de la semaine. Nous avons tout de même réussi à nous procurer des balles de set. Nous avons manqué d’agressivité au service durant la deuxième manche. J’ai essayé plusieurs changements mais cela n’a pas réglé le problème. Nous avons mieux joué par la suite avant de baisser pavillon au fur et à mesure après notre mauvais démarrage dans le quatrième set. »

Patrick Jacobs tourne la page du DCA sur une bonne note. Il se concentre maintenant sur l’avenir et va relever un nouveau défi dans un autre club de la région Mons-Borinage.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

****** *********** *

************** **** *

*********** ****** ****** ****** ******

********** ** *** ** ******* ******* ** ************** ***** ** ****** **** ** ******* ****** ***** ***** ** ******* **** ********** ******* ******* **** ** ******* ***** ********* ** * * ** ***** * *** ** **** ******* *** ******** ** ******* ********** ********** ** ******* *** *** ** ******* ** ******* **** ****** ** ***** ********** **** *** ***************** ****** ** ***** *** ********** ** ** ***** ** ******** ********** **** *** ******* ** *** ******** **** ** ******** ** *** ******** *** ** ***** ********* *** *** **********************

************* ****************

*** ******************* *** *********** ******** **** **** **** ** ******** ***** ************ ** ***** *** **** ******** **** ** **** *** *** ****** *********** ************ ******* ***** **** ** ********* ****** **** ******* *** ******* **** ****** *** ****** **** ** ***** ********* ********* **** ** ********* *** **** ** ***** ** ***** ** ***** ******* **** ***** *** ****** ***** *** ********* ** ********** ****** *** *** *********** *** ***** **** ******* ** ****************

******* ****** * **** ** ***** ** ******* ****** ********** **** *** ** **** *** *** ****** *** ******* ******** *** ******* ****** ** ***** ** ********** **** ************** ***** ** ******* ** *** *********** **** **** ********* ** ********* ***** **************** ******** ******* ******* ************** ********** *** **** ******** ** ***** ****** ** **** * ****** ********** *** ***** ******* **** *** ***** ********* ** ****** * ******** ** ********* ***** ****************

****** **********

****** ******** *** ******** ********** ****** ***** ***** *** ****** *********** **** ******* *** ************ *** **** ** ******************* ***** ** ** ********** ************* ********** ** ****** * ***** ** ********* ** ***** ******************** ******** ******* ******** **************** ************ ***** ***** ** ***** ** ***** ************** * ******** ** *** **** ********** **** ********* *** ***** ********* ** ** ********** ****** ** ******* **** ******** ******* ** ******* ********** *** ** *** ** ** ***** **** ******* **** ********* ** ************** ** ** ******** **** ***** **** ** ***** ******* ** **** ******** *** ****** ** **** **** ***** ******* **************** ** ******* ****** ** ********* ******* ****** ******* ********* *********** **** **** ***** *** ******* ** ********** **** ***** ***** ***** *** ** ***** ***** ** ******* ******** ** *** ** ** ****** ****** ***** ******* ********** **** ** ********** ************

******* ****** ****** ** **** ** *** *** *** ***** ***** ** ** ********* ********** *** ********** ** ** ******* ** ******* ***** **** ** ***** **** ** ** ******* **************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles