Un perroquet aide les enquêteurs à identifier un meurtrier

Cette femme de 55 ans a été poignardée à mort et ses bijoux volés chez elle le 20 février à Agra, dans le nord du pays. Les proches de cette femme ont commencé à avoir des soupçons en voyant que le perroquet s’agitait dans sa cage à chaque fois que le neveu de la victime Ashutosh apparaissait ou lorsque son nom était cité.

«A chaque fois que nous citions le nom d’Ahutosh, le perroquet se mettait à crier et à se comporter bizarrement», a expliqué la belle-mère de la victime, Ajay Sharma, précisant qu’il restait silencieux à l’évocation d’autres noms. «Nous avons transmis l’information à la police», a-t-elle ajouté.

Le neveu, qui portait en outre sur une main la trace d’une morsure du chien de sa tante, a été arrêté et inculpé mardi de meurtre par arme à feu et les bijoux ont été retrouvés, a dit un policier.

«Le perroquet nous a apporté beaucoup d’aide alors que nous partions de zéro», a dit Shalabh Mathur, responsable policier d’Agra, cité par l’agence Press Trust of India.