L’épouse de Jelle Van Damme attaque Marc Wilmots sur Twitter: «Peut-être peut-il me sélectionner moi aussi...»!

Au-delà de ça, il y a des grognements en coulisses, comme le FC Bruges qui, s’il ne l’a pas exprimé publiquement, enrage de voir Anthony Vanden Borre « prendre » la place de Thomas Meunier.

Et puis, il y a la sortie assez « hot » d’Elke Clijsters, la sœur de Kim et épouse de Jelle Van Damme. Dès l’annonce de la sélection où ne figurait pas son Standardman préféré, elle a parlé de « copinage » et s’est lâchée sur Twitter : « Vanden Borre et Pocognoli en équipe nationale. Est-ce que je connais mieux le football que Wilmots ? Peut-être peut-il me sélectionner moi aussi… »

L’un de ses suiveurs a rétorqué : « Déçue que Jelle ne soit pas là ? »

Sa réplique : « Déçue ? Pour être honnête, je suis contente. Mais Pocognoli qui ne joue pas pendant cinq mois… Et Vanden Borre… la presse l’encense… Il a bien joué pendant trois mois. Tout cela n’est pas cohérent. »

Quelques heures plus tard, tout cela avait disparu de son compte. Sans doute à l’instigation de son entourage, et probablement de Jelle Van Damme lui-même, qui devait se rendre compte du dérapage.

On n’en voudra pas trop à Elke, qui a certainement réduit « à chaud », sous le coup de la déception. Reste qu’avec le développement des réseaux sociaux, ce genre de réaction fait très rapidement le tour de la toile, et du monde. Et quand elle est retirée du compte, le mal est déjà fait…

On ne dira pas pour autant que Jelle Van Damme a perdu toutes ses chances d’aller au Brésil. N’empêche que cette sorte de buzz ne doit évidemment pas trop plaire à Marc Wilmots, qui reste maître de ses choix. Et, jusqu’à preuve du contraire, ils lui ont très bien réussi jusqu’ici.

Le  problème, c’est sans doute qu’il y a une bonne trentaine de joueurs belges dignes d’aller à la Coupe du Monde, et qu’il faut bien faire des arbitrages. À partir de là, il y aura toujours, inévitablement, des déçus. Mais ce n’est jamais bien quand leur entourage s’en mêle…