Fusillade à Boncelles: Mohamed Mourad Saker tué par erreur par Filippo Di Maira (vidéo)

Plusieurs clients avaient passé une partie de la nuit à la brasserie de la rue de l’Église à Boncelles. Là, Filippo Di Maira, un Ougréen de 46 ans, s’était disputé avec deux clients. Il en avait bousculé un avant de recevoir deux coups de poing au visage. Furieux, Di Maira avait quitté les lieux, il était rentré chez lui prendre une arme de calibre 9 mm. Durant ce même laps de temps, ses deux agresseurs avaient, eux aussi, quitté le café. Di Maira est alors revenu avec un essuie-main sur la tête et un 9 mm. Valérie Schaaps, magistrat en charge des relations avec la presse, précise : « Il est entré et a ouvert le feu, à plusieurs reprises, sur la victime qui a été touchée à deux reprises : une fois dans la poitrine et une fois dans le ventre ».

Si Filippo Di Maira avait l’intention de régler ses comptes, il semble qu’il se soit trompé de victime. Mohamed Mourad buvait calmement un verre lorsqu’il a été abattu.

Privé de liberté, Di Maira a été emmené à la section homicides de la police judiciaire fédérale de Liège où il a longuement été entendu. Après avoir, dans un premier temps, nié son implication, l’accumulation d’éléments matériels a eu raison de ses dénégations. Selon nos informations, Filippo Di Maira serait passé à des aveux partiels dans le courant de la soirée. Il doit être déféré, ce samedi matin, devant la juge d’instruction Pascale Goossens pour être placé sous mandat d’arrêt.