En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Les derniers jours de la RUS Rebecquoise ont été mouvementés. Entre le terrain et le côté administratif qui précède une potentielle montée vers l’échelon supérieur, les dirigeants brabançons wallons ne savent plus trop où donner de la tête. Surtout quand cela ne se passe pas comme on l’avait prévu.

Trois jours qui font tache

On ne parle évidemment pas du volet sportif car les joueurs de Luigi Nasca ont remporté le match qu’il fallait face à la RUTB le week-end dernier et restent en lice pour monter en Nationale 1 en fin d’exercice.

Ce qui pose problème actuellement concerne la demande de licence pour la N1, qui a été refusée par la CBAS ce mardi. « Sur le fond, tout y est. Les documents ont été remplis, complétés et envoyés à la CBAS. Il n’y a pas de problème sur le contenu de tout ça. Ce que l’on nous reproche, c’est le timing. Et c’est bien dommage car tout a été transmis comme il nous a été demandé au préalable. La CBAS nous a demandé de rendre tous les documents mardi dernier. Cependant, il nous était impossible de se tenir au délai fixé. Nous avons donc demandé un petit laps de temps supplémentaire pour tout boucler. Nous avons donc rendu ce que nous avions en notre possession le mardi avant de peaufiner le reste jusqu’au vendredi. Leur réponse était claire : nous n’allons pas statuer sur ce laps de temps supplémentaire mais envoyer nous les documents quand vous les avez », raconte Thierry Demolie, le président de Rebecq, déçu de la décision négative de la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport (NdlR : CBAS).

Ce que l’on reproche à Rebecq n’est donc pas le fond mais bien la gestion du timing. Ce qui a du mal à passer auprès de l’homme fort de la RUS. « Si je suis surpris ? Franchement et objectivement, oui. Je ne comprends pas trop même. La CBAS a déjà donné des jours de délai en plus à de nombreux clubs. Je connais plusieurs formations qui l’ont eu et je ne comprends pas trop pourquoi ce n’est pas de même pour nous. Nous avons argumenté devant la commission mardi dernier en expliquant ce retard. »

Le recours pour contrer la décision

Du coup le président ne compte pas en rester là. Plusieurs personnes liées au dossier de la licence sont sur le coup et préparent, en ce moment, un recours pour rebondir sur cette décision défavorable. « Je suis confiant pour la suite des événements car tout est entre leurs mains. La seule chose que l’on peut nous reprocher est cette histoire de délai. Tout le reste est cohérent et complété. Nous allons bientôt communiquer là-dessus sur notre site internet mais nous sommes sur un sujet très technique et je ne préfère pas trop m’avancer dessus… »

La suite ? Ce sera au prochain épisode.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

*** ******** ***** ** ** *** *********** *** ***** ************* ***** ** ******* ** ** ****** ************* *** ********* *** *********** ******* **** ************ *********** *** ********** *********** ******* ** ****** **** **** *** ****** ** ** ****** ******* ***** **** ** ** ***** *** ***** ** ********* *******

***** ***** *** **** *****

** ** ***** *********** *** ** ***** ******* *** *** ******* ** ***** ***** *** ********* ** ***** ******* ******* **** ** ** **** ** ******** ******* ** ******* ** **** **** ****** ** ********* * ** *** *************

** *** **** ********* ************ ******** ** ******* ** ******* **** ** *** *** * ***** ******** *** ** **** ** ****** *********** ** ***** **** * **** *** ********* *** ***** ******** *********** ** ******** ** ** ***** ** ***** * *** ** ********* *** ** ******* ** **** **** ** *** ****** **** ********* ******* ** ******* ** ******* **** ******* *** **** * ***** ******** ***** ** **** * ***** ******** ** *********** ** **** **** * ******** ** ****** **** *** ********* ***** ******** ********** ** **** ****** ********** ** ** ***** ** ****** ****** **** ***** **** ******** ** ***** **** ** ***** *************** **** **** ******** **** ***** **** ***** ** *** **** ****** ** ***** ********** ** ***** ***** ** ********* ** ***** ********** ********* **** ******** ****** ************* **** ********** *** ******* *** ** **** ** ***** *************** **** ******* **** *** ********* ***** **** *** ************* ******* ******* ******** ** ********** ** ******* ****** ** ** ********* ********* ** ** **** ***** ************* **** ** ***** ************ ******

** *** ****** ******** ** ****** ******* **** *** ** **** **** **** ** ******* ** ******* ** *** * ** *** ** ****** ******* ** ********* **** ** ** **** ********** ** **** ************** *********** ** ************** **** ** ** ********* *** **** ****** ** **** * ****** ****** *** ***** ** ****** ** **** ** ** ******** ****** ** ******* ********* ********** *** ******* ** ** ** ** ********* *** **** ******** ** ******* *** ** ***** **** ***** **** ***** ********** ****** ** ********** ***** ******* ** ********** ** ***************

** ******* **** ******* ** *********

** **** ** ********** ** ****** *** ** ****** **** ********* ********* ****** ** ******* ** ** ******* **** *** ** **** ** *********** ** ** ******* ** ******* **** ******** *** ***** ********* ************* ********** **** ******** **** ** ***** *** ************ *** **** *** ***** ***** ****** ** ***** ***** *** ****** **** **** ********* *** ***** ******** ** ******* **** ** ***** *** ********* ** *********** **** ****** ******** *********** ********** *** ***** **** ******** **** **** ****** *** ** ***** ***** ********* ** ** ** ********* *** **** *********** *****************

** ************ ** **** ** ******** *********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles