En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

La montagne, une valeur «refuge» en famille

On vous emmène passer une nuit avec vos enfants dans un refuge d’altitude, au cœur de la réserve naturelle de Sixt-Fer-à-Cheval, en Haute-Savoie. Cascades, bouquetins, dortoir et fondue au programme…

Pas besoin d’organiser des choses très compliquées pour vivre un incroyable dépaysement et des aventures inoubliables. Que diriez-vous de dormir au milieu de nulle part, à près de 2.000 mètres d’altitude ? L’idée de partager un dortoir à l’instar des plus grands alpinistes vous titille ? Vous voulez mériter votre nuit en gagnant votre hébergement à pied, dans un décor somptueux, mais sur un itinéraire accessible aux enfants ? Le refuge de Sales est le lieu idéal ! Goûtez à l’indulgence de la vie en haute montagne, sans luxe ostentatoire inutile, juste avec ce qu’il faut pour un moment magique…

Le refuge de la famille Mogenier est un ancien chalet d’alpage. Il n’est accessible qu’à pied ; ou en hélicoptère, pour certaines marchandises. Nous décidons de le rejoindre via le petit village de Sixt-Fer-à-Cheval, au départ de la cascade du Rouget. Soit l’itinéraire classique. C’est le plus facile et le plus agréable. Comptez deux grosses heures de marche avec des enfants. Vous pouvez même déposer votre voiture un peu plus haut, sur un parking au terminus de la route, à 1.180 mètres. Il ne reste dès lors plus que 800 mètres de dénivelés positifs.

Des familles de bouquetins

Une variante existe aussi au départ de Flaine. Ainsi que des sorties de 4 ou 5 heures, notamment via le passage du Dérochoir. Attention toutefois, ce passage est assez aérien et déconseillé aux petites têtes blondes.

Nous, l’émotion, c’est grâce au paysage et aux cascades toutes plus splendides les unes que les autres, que nous l’avons vécue. Sans oublier ces rencontres incongrues avec des familles de bouquetins. Pour les plus grands plaisirs de notre cadet… et même de notre ado ! « En fin de journée, les bouquetins descendent les sommets enneigés pour trouver davantage de nourriture, nous explique-t-on au refuge. Et comme nous sommes dans une réserve naturelle, ces animaux n’ont pas peur d’être chassés. »

Pas de téléphone

L’apéritif, poursuivi d’une délicieuse fondue savoyarde et d’une tartelette aux myrtilles, au pied d’un foyer au bois, ont clôturé notre journée en beauté. Direction l’un des deux dortoirs (54 places maximum) pour une nuit quelque peu perturbée par les ronflements de nos voisins de chambrée. Ici, aucun téléphone portable ne fonctionne. La production énergétique de l’hébergement ne vous permet d’ailleurs pas de la recharger. Déconnexion maximale !

> Infos pratiques : le refuge de Sales est ouvert tous les jours du 18 juin au 18 septembre. Réservation obligatoire pour y dormir : +33 9 88 18 42 93. C’est 15 € la nuit, 44 € la demi-pension et 34 € pour les enfants.

Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles