Retour à la guerre froide: Moscou annonce un «krash financier» des Etats-Unis en cas de sanctions contre la Russie

Dans la péninsule, objet de l’attention de toutes les chancelleries des grandes puissances, le face-à-face se poursuit entre l’armée ukrainienne et des milliers de membres des forces russes qui les contiennent dans leurs casernes. Depuis plusieurs jours, responsables militaires ukrainiens et russes se livrent une guerre des nerfs à coups d’ultimatums sur un possible assaut des forces russes.

«La nuit a été calme», a déclaré à l’AFP Vladislav Seleznev, porte-parole du ministère ukrainien de la Défense en Crimée. «La partie russe n’a fait aucune nouvelle déclaration» après le dernier ultimatum, a ajouté M. Seleznev.

Signe d’une accentuation de la pression du président Barack Obama, les Etats-Unis ont suspendu leur coopération militaire avec la Russie. «Le message que nous faisons passer aux Russes est que, s’ils continuent sur leur trajectoire actuelle, nous examinerons un ensemble de mesures économiques et diplomatiques qui isoleront la Russie», a prévenu Barack Obama.

A Moscou, un conseiller du président Vladimir Poutine a répliqué aux menaces de Washington en déclarant que des sanctions contre la Russie mèneraient au «krach du système financier américain». «Nous trouverons un moyen non seulement de réduire notre dépendance financière des Etats-Unis, mais nous tirerons de ces sanctions un gros profit», a déclaré Sergueï Glaziev à l’agence publique Ria Novosti. «Les tentatives d’annoncer des sanctions contre la Russie mèneront au krach du système financier américain et à la fin de la domination des Etats-Unis dans le système financier mondial», a ajouté ce conseiller réputé pour la fermeté de ses propos.