Un message Facebook qui coûte 80.000 dollars... à son papa

Monsieur Snay, en quittant l’établissement Gulliver dont il était directeur avait négocié la coquette prime de départ de 80.000 dollars (58.000 Euros). Mais une clause de confidentialité était prévue par l’accord, nous explique le Miami Herald.

Or, M. Snay a une fille, Dana. Celle-ci a eu la très mauvaise idée de se vanter de l’argent gagné par son père sur Facebook. «Gulliver va officiellement payer nos vacances en Europe», écrit-elle.

Un message qu’ont pu lire les quelques 1200 amis Facebook de Dana Snay. Mais aussi l’avocat de l’école Gulliver.

La clause de confidentialité n’ayant pas été respectée, l’école ne versera pas l’argent.