Peur à l’Ipes d’Ougrée: une ado étranglée, un autre agressé et racketté dans la cour de récré

Les parents ont écrit à la direction et au député provincial André Gilles.

Les deux jeunes victimes, toutes deux âgées de 14 ans et que l’on nommera Sophie et Andy (ils préfèrent, par crainte de représailles, conserver l’anonymat) se rendaient à leurs cours à l’IPES d’Ougrée, peu avant 10 heures, le mardi 18 février dernier. « Mon fils venait de sortir du bus nº25 dont l’arrêt se situe juste devant l’entrée de l’école, explique le père d’Andy. Un groupe d’une dizaine de jeunes, des garçons et des filles âgés entre 18 et 22 ans, est également sorti du véhicule en même temps. Là, un des garçons a lancé à mon fils une phrase du style « t’as parlé à ma sœur ? ». Mon fils a répondu par la négative. Et le jeune homme a commencé à être agressif. »

Retrouvez notre reportage complet dans La Meuse de ce mercredi et dans nos éditions en numérique