La police de Diegem lui reproche six infractions... à Haren: "L’agent a refusé de me parler en français"

Habitant de Haren, François Engin a été contrôlé le 18 février par la police de Diegem. Jusque-là rien d’anormal. « Mais nous étions à Haren. Et l’agent a refusé de me parler en français », avance François qui est à la retraite.

«  C’était le matin vers 8h. On avait fait des travaux chez moi et j’avais des déchets de construction. J’ai un ami qui a une entreprise un peu plus loin dans la rue. Il m’a proposé de déposer mes déchets dans son conteneur. J’ai donc pris la rue de l’Aérodrome et je suis revenu par la rue Arthur Maes. Au coin de la rue, j’ai été arrêté par la police qui organisait un contrôle », développe notre interlocuteur.

«  J’ai commencé à lui parler en français car je suis francophone. Il n’a rien voulu entendre. Il a dit : nous sommes à Diegem et donc on parle uniquement le néerlandais. J’ai répondu que nous étions à Haren et donc qu’on parlait les deux langues. Il n’a pas pété un mot de français », poursuit François Engin, qui estime que le contrôle a duré plus de 45 minutes.

> La suite dans La Capitale de ce jeudi.