Le Belge paye toujours plus cher au supermarché: une inflation moyenne de 3,2% en 2013!

En 2013, le recul des prix des produits énergétiques s’est élevé, en moyenne, à 4,6 % alors qu’ils avaient augmenté de 6 % en 2012, note l’Observatoire des prix dans son rapport annuel. Le Belge a fait une bonne affaire sur le mazout de chauffage avec -5,9 % en 2013 contre + 10,1 % en 2012. Pour les carburants, la baisse est de 4,6 % (+ 6,5 % en 2012). L’évolution des prix de ces deux produits est fortement liée au cours du pétrole qui a fléchi en moyenne de 5,7 %.

L’électricité a également baissé… mais seulement de 0,9 %. En fait, le recul du prix de la « matière première » électricité (-9,5 %) a été compensé presque totalement par une hausse des tarifs de réseaux (+5,5 %).

La baisse des produits énergétiques a entraîné un ralentissement de l’inflation générale qui est tombée à une moyenne de 1,2 % en 2013 alors qu’elle avait été de 2,6 % en 2012. « Chez nos principaux voisins, l’inflation de l’énergie a ralenti, mais elle est restée positive », relève l’Observatoire. Résultat, la Belgique a une inflation inférieure à l’Allemagne (1,6 %) et aux Pays-Bas (ses voisins 2,6 %). La France fait moins avec une inflation de 1 %.

Si le Belge a gagné sur le poste énergie, il a, par contre, dû payer davantage pour ses produits alimentaires transformés (+3,2 %)… alors que les cours des matières premières alimentaires ont reculé, en moyenne de 5,5 %, en 2013 par rapport à l’année précédente.

> Notre dossier complet de deux pages sur les prix en 2013 dans nos éditions papiers et numériques de ce jeudi.