Fellation: voici le top 5 des pires… scénarios!

Le site marieclaire.fr a répertorié le top 5 des pires scénarios !

1. La fellation pratiquée sans hygiène

Rien de tel, pour une fellatrice, qu’un sexe rasé et… propre ! Imaginez l’odeur que peut dégager votre pénis qui est resté 24h dans votre boxer… avec les petites gouttes qui peuvent rester…

2. La fellation pratiquée sans motivation

Si vous obligez votre partenaire, celle-ci ne sera évidemment pas motivée. Et les risques d’accident seront plus importants (des dents qui traînent, par exemple). Et puis, surtout, si votre partenaire n’apprécie pas la chose, vous risquez de ne pas ressentir de sensations fortes…

3. La fellation pratiquée « too much »

Il ne faut surtout pas « surjouer ». Comme l’explique Marieclaire.fr : « Le « gagging » est une fellation profonde qui fait beaucoup saliver et pleurer. Elle peut provoquer des nausées ou des vertiges, à cause du manque d’air ou d’une mauvaise respiration. Dans le contexte intime, le ridicule peut détruire une ambiance coquine, en moins de deux ». Bref, ne la jouez pas actrice porno, ça ne sert à rien…

4. La fellation pratiquée sans communication

Il faut parler ! Oui oui… Éjaculer dans la bouche de sa partenaire… sans la prévenir, et lui demander si elle est d’accord, c’est prendre de très gros risques. Certains couples n’ont pas résisté à la chose…

5. La fellation pratiquée sans technique respiratoire

Apprendre à respirer correctement, lors d’une fellation, c’est primordial ! Sinon… Explications sur site marieclaire.fr : « Une trop grande amplitude dans le mouvement de va-et-vient peut entamer le fond de votre gorge. Quelques jours plus tard, vous pourriez bien vous rendre compte de votre peu d’expérience : extinction momentanée de la voix, mal à la gorge… La maladresse peut, effectivement, empoisonner vos tentatives de pratiquer la fellation correctement ».

Amusez-vous bien…