Olivier Renard: «Ce n’est pas un nouveau job, c’est un premier job»

Le hasard fait bien les choses. Ce n’est pas Olivier Renard qui reniera l’expression. Avec le déplacement de Malines au Standard puis, une semaine plus tard, la visite de Charleroi au stade Argos, ce sont « les trois clubs chers à mon cœur », comme il le dit si bien, qui animeront les 180 dernières minutes de la phase classique du championnat. Découvrez l’article complet dans notre édition numérique.