Mondial: les Diables rouges ne sont déjà plus favoris aux yeux des étrangers

Mercredi soir, de nombreux scribouillards étrangers avaient fait le voyage jusqu’à Bruxelles pour les observer. Et ils n’ont guère été emballés à en croire leurs commentaires. À l’issue de la rencontre, un confrère algérien, visiblement certain de la force de son équipe nationale, n’hésitait pas à affirmer que « la Belgique va perdre contre les Algériens. C’est certain, nous sommes plus forts que vous. Franchement, vos attaquants ne sont pas bons du tout. Christian Benteke n’a pas touché une balle et même votre défense a l’air assez fébrile. »

Selon lui, les Belges restaient, malgré tout, les grands favoris du groupe. « Sur papier, vous devez finir en tête. J’ai adoré Marouane Fellaini. C’est vraiment un super joueur et, selon moi, il est même meilleur que Yaya Toure. L’année prochaine, il sera dans le Top 5 du Ballon d’Or. »

Un commentaire certes sympathique mais peut-être un brin exagéré. Joël Domenighetti, journaliste pour l’Équipe, estimait, pour sa part, que « les Belges avaient davantage une équipe taillée pour l’Euro 2016. Les quarts de finale du Mondial, ce serait déjà très bien. Les Belges sont pratiquement les meilleurs en contre avec une ligne médiane qui peut lutter avec celle d’Espagne. Outre les latéraux, les deux pointes ne sont pas encore au niveau des autres médians. »

Aux États-Unis, la Belgique suscite également le débat. Sur la chaîne ESPN, un consultant local, Michael Cox, ne voit pas les Diables aller jusqu’au bout au Brésil. « Il y a trop de défenseurs centraux sur le terrain. Quand on regarde les compositions des cinq derniers champions du monde, il y avait deux bons backs. Si cette tendance se confirme, les Belges n’ont aucune chance. »