Artemis prend pied à Pomerol et Saint-Emilion

Artemis, holding de la famille Pinault, est entrée au capital des vignobles Baronne Guichard (Gironde), ce qui lui donne pour la première fois une présence en Pomerol et Saint-Emilion, après le Château Latour de Pauillac, a-t-on appris auprès du propriétaire. « Nous avons mis en place une coopération technique avec Château Latour », a expliqué à l’AFP Paul Goldschmidt, confirmant une information du journal Sud Ouest. « Il s’agit d’une participation minoritaire », a-t-il ajouté sans vouloir révéler l’importance de cette prise de participation. « Nous restons majoritaires et la politique commerciale ne changera pas », a-t-il ajouté. M. Goldschmidt, qui avait racheté avec sa femme Aline les propriétés du père de cette dernière, Olivier Guichard, inscrit cette coopération dans un travail mené depuis plusieurs années pour « réveiller la Belle au Bois Dormant ». L’ensemble compte aujourd’hui 56 hectares de vignes où sont produits Château Le Prieuré (grand cru classé de Saint-Emilion) et Vray Croix de Gay (Pomerol). Dans le cadre de cet accord, la direction technique a été confiée à Pénélope Godefroy, jusque-là à Latour, a précisé M. Goldschmidt en assurant qu’elle superviserait des investissements à la fois « dans le chai et la vigne », qui iraient dans le sens d’une agriculture se rapprochant davantage du bio et de la biodynamie. Avec cette arrivée dans le capital de Baronne Guichard, Pinault s’installe « rive droite », a noté M. Goldschmidt.