En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

« Au secours ». Le mercredi 3 juillet 2019, Laurent Silien, alors âgé de 35 ans, était rentré chez lui, dans la villa qu’il partageait avec Karine Iskounene au 25 rue des Bouvreuils à Neupré. Il avait les bras chargés par deux pizzas qu’il venait d’aller chercher, ainsi que des cigarettes et boissons qu’il avait achetées dans un magasin de nuit.

Peu avant, il avait envoyé un texto à sa compagne : les courses étaient faites, lui écrivait-il, et ils allaient pouvoir se faire une petite soirée télé. La voisine a entendu ses cris, quand il appelait à l’aide, taché de sang sur les bras, les mains et les vêtements. Elle était entrée avec lui dans la maison, et elle avait découvert le corps de Karine, 56 ans, roulée sur elle-même, la tête et les pieds dirigés vers la porte d’entrée. Elle présentait de nombreuses traces de coups, et une plaie plus importante à la tête, au-dessus de l’oreille droite.

22 ans de plus que lui

La voisine avait vérifié si elle avait encore un pouls, mais ce n’était pas le cas. Elle avait appelé les services de secours, dont elle avait suivi les instructions pour tenter une vaine réanimation. Laurent était venu l’épauler, et tous les deux s’étaient relayés en attendant le Smur et les ambulanciers.

Laurent et Karine s’étaient rencontrés dans une soirée, lorsqu’il avait 24 ans. Elle était de 22 ans son aînée, elle avait hérité d’une grosse somme d’argent, et elle avait pris l’accusé sous son aile, ne lui refusant rien. Ils avaient d’abord emménagé dans une maison d’Esneux que Karine avait eue de sa mère, puis dans une villa d’Embourg qui lui avait aussi été léguée.

Mais les dépenses du couple étant bien plus importantes que les rentrées, Karine avait dû procéder à des ventes, et louer à Neupré, dès 2015. Depuis que le couple s’était installé dans cette maison, les voisins n’avaient jamais rien remarqué de particulier, si ce n’est une scène, six ou sept mois avant le crime : Laurent Silien était arrivé furieux en expliquant à la voisine et aux enfants de celle-ci que sa compagne avait grièvement brûlé son petit chien.

Elle avait tenté de s’immoler

La dame avait accompagné Laurent chez le vétérinaire, pendant que les enfants de celle-ci étaient restés avec Karine : elle leur avait confié qu’elle avait tenté de s’immoler par le feu devant son compagnon, mais qu’accidentellement, de l’essence avait atteint l’animal.

Pendant cinq mois, Laurent Silien a nié être l’auteur de l’homicide. Pour s’assurer l’impunité, il s’était construit un solide alibi, fait de différentes étapes (voir ci-contre). Mais quelques éléments ont titillé les limiers de la crim’ : seuls les endroits où Karine cachait ce qu’il lui restait d’argent avaient été fouillés, les chaussures de l’accusé avaient laissé des traces dans le sang dilué alors qu’il soutenait les avoir ôtées avant d’entrer, et enfin les vêtements qu’il portait quand il a « découvert » le corps n’étaient pas ceux qu’il avait dans la journée. Sur ceux-ci, les analyses à l’aide du « Bluestar » (qui révèle la présence de sang même effacé) ont montré des traces de projections de sang. Des projections qui montrent qu’il était face à la victime lors d’une scène dynamique : celle de la mise à mort.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

********** **************** ** ******** * ******* ***** ******* ******* ***** ***** ** ** **** ****** ******* **** **** **** ** ***** ******* ********** **** ****** ********* ** ** *** *** ********** ** ******** ** ***** *** **** ******** *** **** ****** ******* ****** ********* ********* ***** *** *** ********** ** ******** ******* ***** ********* **** ** ******* ** *****

*** ****** ** ***** ******* ** ***** ** ** *************** *** ******* ******** ******* *** ************* ** *** ******** ******* ** ***** *** ****** ******* ******* ** ******* * ******* *** ***** ***** ** ******** ** ********* ****** ** **** *** *** ***** *** ***** ** *** *********** **** ****** ******* **** *** **** ** ******* ** **** ***** ********** ** ***** ** ******* ** **** ******* *** *********** ** ***** ** *** ***** ******** **** ** ***** ************ **** *********** ** ********** ****** ** ****** ** *** ***** **** ********** ** ** ****** ********* ** *********** *******

** *** ** **** *** ***

** ******* ***** ********* ** **** ***** ****** ** ****** **** ** ********** *** ** **** **** ***** ******* *** ******** ** ******** **** **** ***** ***** *** ************ **** ****** *** ***** ************* ******* ****** **** ************* ** **** *** **** ************ ******** ** ********* ** **** ** *** *************

******* ** ****** ************ *********** **** *** ******** *********** ***** ** **** **** ****** ** ** *** *** ******** **** ***** ******** ******* ****** ***** *********** ** **** ***** **** *********** **** *** ***** ** *** ******** ***** *** ******* ********* ********** **** *** ****** ********** *** ****** ***** *** ** ** ****** **** **** *** ***** *********** *** *** ***** ***** ***** *********

**** *** ********* ** ****** ****** **** **** *********** *** *** ********** ****** ***** *** ********* ** *** ******* ** ***** ** ******** **** ***** ****** *** ** ****** ********** ********* **** ***** ******* *** ******* *********** ****** **** ********* ** ************ ** ** ******* *** ******* *** ** **** **** ***** ** ************ ******* ****** ****** ******* ******* ** ********** ** ** ******* ** *** ******* ** ******** *** ** ******** ***** *********** ******* *** ***** ******

**** ***** ****** ** ***********

** **** ***** *********** ******* **** ** ************** ******* *** *** ******* ** ******** ******** ******* **** ************* **** **** ***** ******* ********* ***** ****** ** *********** *** ** *** ****** *** ********** **** ********************** ** *********** ***** ******* ***********

******* **** ***** ******* ****** * **** ***** ********** ** ************* **** *********** ************** ** ********** ********* ** ****** ****** **** ** ************ ******* ***** *********** **** ******** ********** *** ******** *** ******* ** ** ************** ***** *** ******** *** ****** ******* ** ******* *** ******* ********** ******* ***** ********** *** ********** ** *********** ******* ******* *** ****** **** ** **** ****** ***** ******* ********* *** ***** ******* ***** *********** ** ***** *** ********** ******* ******* ***** ** * ************************** ** ***** ************ *** **** ******* ***** **** ** ********* *** ******** *** ******** ** ******** ** ************************ **** ******** ** ********* ** **** ***** ******** *** ******* *** ****** ** *********** ** ***** *** *********** *** ******** ******* ****** **** ** ** ******* **** ******* ****** **************** ***** ** ** **** ** *****

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles