Roger Vanden Stock se sépare de van den Brom et nomme Hasi T1 d’Anderlecht: "Pas d'autre décision possible..." (vidéo)

Le président Roger Vanden Stock regrette ce licenciement et constate "qu'il n'y a malheureusement plus aucune autre décision possible désormais que de remercier John van den Brom pour son engagement lors des deux saisons écoulées. Il a fait souffler un vent neuf au sein du club, il a intégré quelques jeunes, mais il n'a malheureusement pas réussi à composer un nouvel ensemble après le départ de quelques vedettes. C'est une responsabilité partagée. Par nous, la direction, par l'entraîneur, mais aussi par les joueurs qui ont livré, samedi à Louvain, une prestation indigne d'un club comme le nôtre. Je souhaite franchement le meilleur à John van den Brom pour la suite de sa carrière et je tiens à le remercier très personnellement pour le titre et les deux qualifications pour la Ligue des Champions. John van den Brom est un jeune entraîneur talentueux qui recevra, sans aucun doute, rapidement sa chance", assurait le dirigeant anderlechtois.

John van den Brom explique quant à lui: "Je tiens à remercier la direction du RSC Anderlecht pour le soutien qu'elle m'a témoigné durant ces derniers mois. C'est un moment vraiment difficile pour moi et j'ai toujours travaillé dans le but de tirer le meilleur de ce groupe de joueurs. Je demeure d'ailleurs encore convaincu que cette sélection recèle de suffisamment de talent. C'est dommage que je ne puisse pas terminer mon travail, mais le monde du football est ainsi fait. Je tiens également à remercier le staff et les collaborateurs du RSCA pour leur aide et leur collaboration. Le Sporting est un club chaleureux, ce qui rend mon départ d'autant plus douloureux. Je vais conserver quelques amis ici. Pour conclure, je tiens aussi à remercier les supporters de leur soutien", expliquait le coach néerlandais.

C'est maintenant Besnik Hasi qui succède à John van den Brom comme T1. "Besnik Hasi connaît le club en long et en large. En tant que direction, nous sommes convaincus qu'il dispose des qualités nécessaires afin de réveiller le groupe et de placer les joueurs devant leurs responsabilités", déclarait aujourd'hui le manager général Herman Van Holsbeeck.

> Trois pages spéciales sur le Sporting Anderlecht dans Sudpresse Sports ce lundi.