En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

Début d’un procès en correctionnelle pour faits de racisme envers Pierre Kompany

La 61e chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Bruxelles introduira ce mardi un procès pour faits de racisme au préjudice de Pierre Kompany, député bruxellois et ex-bourgmestre de Ganshoren.

Ces faits, qui remontent à deux ans, ont débouché sur l’inculpation de deux personnes.

En juin 2020, l’ex-groupe cdH du parlement bruxellois (NDLR : aujourd’hui, Les Engagés) avait déposé plainte pour incitation à la haine, injures racistes et harcèlement à l’égard de leur co-listier, père de l’ex-Diable rouge Vincent Kompany.

Celui-ci avait été la cible de messages racistes répétés après la diffusion d’une vidéo collective de l’ensemble des députés bruxellois cdH à propos du dépôt d’une résolution relative à l’Histoire et la Mémoire coloniale partagée.

Deux personnes sont inculpées. Le parquet cherchait d’autres profils, mais n’a pas été en mesure de les identifier faute de temps et de moyens.

Trois infractions

Selon Les Engagés, le ministère public a retenu trois infractions visant M. Kompany comme victime : une d’incitation à la haine ou à la violence commise par D. via le commentaire suivant sous un article de 7sur7 : « Cher M. le Bourgmestre, je connais un très bon taxidermiste qui ce fera une joie de vous immortaliser gratuitement et placer au musée parmi les animaux d’aurique » ;

Une autre d’incitation à la discrimination ou à la ségrégation commise par A., visant le commentaire publié sous la vidéo publiée sur la page Facebook de Pierre Kompany : « Pas que feneant se sont des imbéciles, impossible de leur apprendre quelque chose, conduire n’en parlons pas quand tu suis un tu as pas besoin Del e voir que pour savoir que tu es derrière un, évidemment faire deux choses en même temps ça devient difficile » ;

La dernière, de diffusion d’idées fondées sur la supériorité ou la haine raciale, commise par chacun des inculpés.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale