Braine-l’Alleud: Une grande fresque sur la guerre 14-18

La raison de cette soudaine explosion de couleurs ? La réalisation d’une grande fresque sur la guerre 14-18. On la doit à François Huon. « J’ai répondu à un concours de la Région wallonne qui voulait réaliser trois monuments commémoratifs », raconte ce professeur à l’École des Arts de Braine-l’Alleud. « Je suis venu voir l’échevine de la Culture afin de savoir s’il était possible d’avoir une implantation à Braine-l’Alleud, ce qui a été accueilli avec enthousiasme, et j’ai remis le projet. »

Trois projets ont été retenus : un à Liège, un autre à Mons et celui de François Huon. L’artiste a débuté son œuvre il y a une dizaine de jours. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on est loin des monuments commémoratifs qu’on a l’habitude de voir. « Ce qui m’intéressait, c’était de faire quelque chose de différents de ce que l’on faisait dans les années trente, à savoir des monuments grandiloquents. Je voulais quelque chose d’aujourd’hui, de simple, de direct. Et puis, c’est un peu incongru de voir cela en ville, sur un mur. On y trouve plutôt des tags ou des peintures. » Dans sa tâche, François Huon a été aidé par Pierre Martens. La fresque doit être terminée pour le 31 mars. « J’ai eu une chance incroyable avec le temps. En dessous de 5º, la peinture ne va pas trop. »

Une fois terminée, on pourra distinguer les dates officielles de début et de fin de la guerre dans un graphisme actuel. De quoi rappeler cette guerre, interpeller les plus jeunes tout en embellissant le paysage.