En ce momentCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

C’est une mauvaise nouvelle pour de nombreux parents. Les cantines scolaires risquent bien d’être plus chères à la rentrée du 29 août prochain. En cause : une hausse générale des prix des matières premières, comme pour tous les consommateurs… Un casse-tête dans ces cuisines collectives, où l’on assiste actuellement à des négociations chaque jour avec les fournisseurs pour gérer les ruptures de stock et les augmentations de prix. « Pour l’instant, il y a une forte augmentation sur le prix de viandes comme le veau et l’agneau », nous explique-t-on chez Rescolie, l’asbl qui s’occupe de nombreuses cantines scolaires en région liégeoise. « On voit aussi une hausse des prix des produits laitiers comme le fromage, des céréales, du pain, des pâtes… »

Et si le prix des repas était généralement simplement indexé d’une année à l’autre, les augmentations risquent bien d’être plus conséquentes pour cette rentrée scolaire. Chez Sodexo, qui prend aussi en charge les repas scolaires de nombreuses écoles en Belgique, on ne cache pas que l’on réfléchit à une hausse de prix pour la rentrée. « Celle-ci est très probable car l’indexation aura des répercussions sur les prix pour nos clients à partir de la rentrée scolaire. Actuellement, nous n’avons pas encore de vue sur cette augmentation ». Comme les autres prestataires, Sodexo fait face à des ruptures de stock de certains produits ou des difficultés d’approvisionnement, qui imposent de trouver des alternatives.

+ 11 à 29 cents à Bruxelles

Aux Cuisines de Bruxelles, où l’on prépare plus d’un million de repas chaque année pour les enfants scolarisés sur la Ville de Bruxelles et dans six communes périphériques, on a d’ores et déjà décidé d’augmenter les prix pour la rentrée du 29 août prochain, qui se limitera toutefois à l’indexation, soit 8 %. « Cette augmentation a été validée lors du dernier conseil d’administration », précise José Orrico, le directeur général.

« On est loin du coût total avec la hausse des produits et le coût des charges du personnel. C’est la première indexation depuis l’année scolaire 2019-2020, car on avait décidé de ne pas changer les prix l’an dernier, vu la crise sanitaire. Aujourd’hui, on se retrouve avec des fournisseurs qui nous annoncent des augmentations de prix, et que l’on met en demeure de la justifier. On la comprend sur certains produits, pas sur d’autres. Par exemple, quand on annonce 7 % d’augmentation sur un produit et qu’un fournisseur fait +55 %, ça ne va pas. On sent que la situation est très tendue mais certains fournisseurs en profitent aussi ». Pour les Cuisines de Bruxelles, l’augmentation à la rentrée variera entre 11 cents et 29 cents par repas, selon la situation de l’enfant et l’école. « L’important est que cela n’impacte pas la composition des menus, la qualité des produits. On continue à proposer des repas équilibrés ».

À charge des parents ?

Ces augmentations de prix seront répercutées dans le budget des communes, pour les écoles communales, et des pouvoirs organisateurs pour les écoles libres. Mais chaque commune ou école pourra alors décider de compenser cette augmentation elle-même, en puisant dans ses économies ou en revoyant son budget, ou en augmentant (en tout ou en partie) le prix des repas réclamé aux parents d’élèves.

Une situation problématique, estime la Ligue des Familles. « Il est important de permettre un droit à l’alimentation saine aux enfants dans les écoles. Des programmes existent déjà avec des cantines scolaires gratuites dans des écoles où les publics sont assez mixtes. Chaque euro compte dans certaines familles, et la montée générale des prix ne va pas les épargner. Si le budget de la cantine augmente, certaines devront remplir moins le frigo ou acheter des produits de moindre qualité. Le risque est aussi élevé de voir des enfants qui fréquentaient la cantine, ne plus pouvoir y aller à cause du coût. Or, pour certains enfants, c’est le seul repas complet qu’ils auront de la journée. Le risque est réel que certains ne mangent plus à midi », estime Maxime Michiels, chargé d’études à la Ligue des Familles.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

C’est une mauvaise nouvelle pour de nombreux parents. Les cantines scolaires risquent bien d’être plus chères à la rentrée du 29 août prochain. En cause : une hausse générale des prix des matières premières, comme pour tous les consommateurs… Un casse-tête dans ces cuisines collectives, où l’on assiste actuellement à des négociations chaque jour avec les fournisseurs pour gérer les ruptures de stock et les augmentations de prix.

** ** ** **** *** ***** ****** ************** ********** ******* ******* ****** ** ********** *** ************* ******** **** ********* **** ************* **** ***** ******** ********* **** ******* *** ***** ***** ** ****** *** ***** ********* ** ********** ******* ** ********* ** ** ***** *** *** ****** *********** ** *** ****** ** **** **** ** ********* **************** *** ***** ******** *** ************** **** *** ************** *** *** **** **** *** ******* ** ****** ** ** ******** ********* ************* **** ********* *** ****** ** *** *** ***** ********************* ***** *** ****** ************* ****** **** **** ** *** ******** ** ***** ** ******** ******** ** *** ************ ********************** *** ******** ** ******* *** *************

* ** ** ** ***** ** *********

*** ******** ** ********** *** ****** ******** **** ****** ******* ** ***** ****** ****** **** *** ******* *********** *** ** ***** ** ********* ** **** *** ******** **************** ** * ******** ** ****** ******** ************* *** **** **** ** ******** ** ** ***** ********* *** ** ******** ********* ** *************** **** ********* ************* ************ * ***** ******** **** ** ******* ******* *************************** ******** ***** ******* ** ********* **********

********** *** **** ** ***** ***** **** ** ****** *** ******** ** ** ***** *** ******* ** ********** ******* ** ********* ********** ****** ********** ******** ********** *** ** ***** ******** ** ** *** ******* *** **** ****** ******** ** ** ***** ********** ************** ** ** ******** **** *** ************ *** **** ********* *** ************* ** ***** ** *** ****** *** ** ******* ** ** ********** ** ** ******** *** ******** ********* *** *** *********** *** ******** ***** ** ******* ******** **************** *** ** ******* ** ******* *********** **** *********** *** ** ** **** ** **** *** ** ********* *** ***** ****** **** ******** ************ ** ********* ************** **** *** ******** ** ********** **************** ** ** ******** ******* ***** ** ***** ** ** ***** *** ****** ***** ** ********* ** ********** ** *********** ********************* *** *** **** *********** *** ** *********** *** ****** ** ******** *** ********* ** ******** ** ******** *** ***** *********************

** ****** *** **************

*** ************* ** **** ****** ************* **** ** ****** *** ********* **** *** ******* *********** ** *** ******** ************* **** *** ******* ******* **** ****** ******* ** ****** ****** ***** ******** ** ********* ***** ************ *********** ** ******* **** *** ********** ** ** ******** *** ******* ** ** ********** *** **** ** ** ******* ** **** *** ***** ********* *** ******* *************

*** ********* *************** ****** ** ***** *** ********* ********** *** ********* ** ********* ** ***** ** **************** ***** *** ******* **** *** ******** *** ********** ******** ****** **** *** ******** ********* ********* **** *** ******* *** *** ******* **** ***** ******* ****** **** ****** **** ********* ********* ** ** ******* ********** *** **** ** ** *** *** ********** ** ** ****** ** ** ******* ********* ********* ******* ******* ***** ** ***** ** ******* *** ******** ** ******* ********* ** ****** *** ***** ******* ** **** *** ******* *** ************** ** ******** ** **** ******* * ***** ** ***** ** ****** *** **** ******** ******** ******* ** **** ***** ******* ******** ****** ** ** ********* ** ****** *** ***** *** ******** ** ******* **** ** ************* ****** ****** ********* ******* *********** ** ** ***** *** *********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles