Trois ans de prison pour des vols commis sur des personnes âgées grâce à de la... compote

L’homme, qui a reconnu les faits devant l’accumulation de preuves -- témoignages du personnel, images de vidéosurveillance -- aspergeait de compote le dos de ses victimes avant de leur proposer de nettoyer leur veste ou leur blouson. Trois personnes âgées de 74, 81 et 88 ans, se sont ainsi vues voler leur portefeuille ou leur carte bancaire.

Les victimes étaient repérées dans des grandes surfaces et le jet de compote accompagné de proposition d’assistance malveillante se déroulait ensuite sur le parking au moment où elles rangeaient leurs courses dans leur voiture. L’agresseur faisait alors croire à ses victimes qu’un produit s’était renversé sur elles dans les rayons du supermarché où qu’une trace de vomi les souillait.

Les cartes bancaires ainsi subtilisées ont permis d’effectuer pour 3.000 euros de retrait en liquide et d’achats divers dans la Vienne et en Touraine.

L’enquête se poursuit cependant dans tout le Grand Ouest. Le prévenu, déjà condamné à Bordeaux en 2012 pour des faits similaires, se déplaçait beaucoup du fait de son activité de ferrailleur. Il est soupçonné de nombreux autres faits similaires sur la foi de tickets de caisse et autres bons de commande suspects retrouvés dans son véhicule lors de son arrestation, le 10 mars.

«Peut être que j’ai volé dans les villes que vous me citez», a-t-il déclaré lors de son audition devant les policiers,«mais je préfère attendre de voir vos preuves avant de vous parler».

Le prévenu, gros joueur au poker, a regretté les faits, sans pouvoir les expliquer. «Je gagne de l’argent, je n’en ai pas besoin, je ne sais pas ce qui m’a pris. Le truc de la compote, je l’ai appris en prison», a-t-il dit.