En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil

Seraing: un nouveau directeur technique, Carlos Freitas, débarque au Pairay

C’est une pointure qui débarque au RFC Seraing. Jadis passé par le Sporting du Portugal, le Panathinaikos, Metz et la Fiorentina, Carlos Freitas occupera le poste de directeur technique.

Avant de constituer un effectif capable de se maintenir en division 1A, le RFC Seraing a décidé de d’abord renforcer ses structures. Ainsi, dans la foulée de la nomination de José Jeunechamps en qualité d’entraîneur principal et du départ de Mario Franchi de son poste de président, rapidement remplacé par Marc Sombreffe, c’est sur le terrain sportif que le club du Pairay a signé, mercredi, un gros coup. Avec l’engagement d’un directeur sportif de renommée internationale, puisque c’est le technicien portugais Carlos Manuel Rodrigues de Freitas (55 ans) qui débarque dans la Cité du Fer.

Ancien journaliste pendant huit ans pour les colonnes du Diario de Noticias, le quotidien le plus ancien du Portugal, mais aussi des deux grands journaux sportifs que sont Record et O Jogo, Carlos Freitas a connu une courte expérience d’agent avant d’intégrer en 1999 le Sporting Clube de Portugal. Et d’y rester durant neuf ans, en y occupant des fonctions très différentes : conseiller, directeur général, directeur sportif et encore membre du conseil. Ensuite, c’est comme directeur sportif que le natif de Lisbonne s’est fait un nom et une sacrée réputation. À Braga (2008-2010), au Panathinaikos (2010-2011), au Sporting du Portugal (2011-2012), au FC Metz (2015-2016), à la Fiorentina (2016-2017) et jusqu’en mars dernier au Vitoria Guimaraes.

Une année à Metz

C’est donc désormais à Seraing que cet homme d’expérience, considéré comme l’un des plus gros dénicheurs de talents du football mondial, apportera toute son expertise. Sur base d’un réseau énorme et d’une carrière qui parle pour lui, il sera chargé, à partir de moyens financiers limités, de constituer un effectif compétitif, que seul, comme nouveau venu, Christophe Lepoint, dont le recrutement a rapidement fait l’unanimité, a jusqu’ici rejoint, après avoir refusé une proposition du Standard qui souhaitait le voir encadrer son équipe de U23.

À l’analyse, le choix de Carlos Freitas, qui lorsqu’il officiait au Sporting avait attiré des joueurs de la trempe de Moutinho, Nani et Quaresma, n’a rien de bien surprenant. Parce que ce polyglotte (il parle couramment cinq langues, le portugais, le français, le portugais, l’italien et l’espagnol) a déjà officié dans la même fonction à Metz, qu’il avait fait remonter en Ligue 1 au bout d’un an et où il n’a laissé que de bons souvenirs, malgré un caractère très fort et bien trempé. À l’époque, Freitas avait succédé au regretté Dominique D’Onofrio, qui était devenu le conseiller de Bernard Serin et à qui il avait été demandé de se rapprocher du RFC Seraing tout en développant les relations internationales du FC Metz.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale