Les Verts crient au scandale suite à la signature de la convention de prolongation de Tihange 1

Le Premier ministre Elio Di Rupo a annoncé à la Chambre avoir signé il y a peu avec GDF-Suez la convention définissant les modalités relatives à la prolongation de l’exploitation du réacteur nucléaire de Tihange 1. Le chef du gouvernement a précisé, en réponse à une question du député Groen Kristof Calvo, que cette signature était intervenue il y a « deux ou trois semaines ». Une annonce que le député écologiste a qualifiée de « scandale absolu » vu la récente polémique autour du géant énergétique, soupçonné d’avoir floué le fisc belge de 500 millions d’euros en 2012 en gonflant les prix d’achat de gaz à sa maison-mère. L’opposition verte réclamait depuis des semaines déjà que le projet de convention, qui règle l’exploitation du réacteur jusqu’en 2025, soit communiqué au Parlement avant sa signature. « Il aura fallu une question parlementaire en séance plénière pour que le Premier ministre nous informe enfin de la signature de cette convention », a fustigé l’opposition écologiste qui exige à présent que le texte soit communiqué sans délai au Parlement. Pour les Verts, cette convention, qui va rapporter de « plantureux bénéfices à GDF-Suez », a été signée par le gouvernement sans avoir « les garanties absolues de loyauté de la part de Suez dans ces rapports financiers avec l’État ».