Italie: le pacte de stabilité est un «pacte de stupidité», selon Matteo Renzi

Le chef du gouvernement italien Matteo Renzi a qualifié jeudi le pacte de stabilité des pays membres de la zone euro de «pacte de stupidité», réaffirmant son engagement à relancer la consommation dans son pays. «On ne peut pas dépenser d’argent en raison du pacte de stabilité, qui est un pacte de stupidité», a-t-il affirmé lors de l’émission «Porta a Porta» sur la chaîne publique Rai Uno. Le pacte de stabilité conclu entre les pays membres de la zone euro vise à empêcher les dérapages budgétaires, avec des déficits publics qui ne doivent pas excéder 3% du PIB. «Je suis le Premier ministre d’un pays qui respecte les engagements pris avec l’Europe mais il y a un engagement encore plus grand: la vocation de l’Europe, qui ne doit pas être un ensemble de techniciens sans âme», a ajouté M. Renzi qui doit rencontrer prochainement le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel. Le président du conseil italien avait annoncé mercredi une série de mesures pour relancer la croissance dans son pays, notamment une baisse de l’impôt sur le revenu pour 10 millions de personnes, qui représentera un coût de 10 milliards d’euros pour l’Etat.