Division 2: le WASH veut éviter la guillotine début mai

Le WASH n’a pas intérêt à se trouer. Sinon l’équipe de Jean-François Hannosset pourrait bien ressembler au plus gros flop de la saison dans le Brabant wallon. Oubliée la phase classique du championnat, place aux playdowns. Une lutte contre la relégation est nettement moins sexy qu’une bataille pour la Division 1, mais les joueurs brabançons wallons semblent avoir digéré la désillusion. De toute façon, ils n’ont pas le choix. C’est ça, ou la dégradation en D.1 LFH.

« Nous avons passé l’éponge, oui. Mais ce n’est pas comme si nous avions vraiment raté notre championnat. Nous avons terminé la première phase en roue libre à cause de notre effectif complètement décimé en raison des blessures, des arrêts et des absences à répétition », explique Michaël Quinet, l’un des cadres de l’équipe.

Retrouvez le sujet complet dans votre Capitale BW de ce vendredi.