En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Les tensions se poursuivent à Schaerbeek. Bernard Clerfayt (DéFI) est dans le viseur de l’opposition (libéraux, Les Engagés et le PS). Ministre des Pouvoirs locaux et bourgmestre en titre mais empêché à Schaerbeek ne serait pas tout à fait neutre dans l’exerce de son mandat régional quand la commune de Schaerbeek est concernée. L’opposition prend en exemple ses récentes interventions dans la presse au sujet de la plainte de l’échevine Sihame Haddioui (Ecolo) pour harcèlement sexuel à l’encontre de son collègue Michel De Herde (Défi).

« Il est sorti de son devoir de réserve », accuse le conseiller communal libéral Georges Verzin. « Il fait l’amalgame entre ce dossier et celui du directeur du service Propreté-Espaces verts, pour lequel il y a une plainte contre son administration. » Assurer aux médias être à l’écoute des plaintes en citant comme exemple le cas d’un directeur muté, qui serait le sujet de nombreuses plaintes, suggérerait qu’il y aurait des similarités. Le directeur en question nie être l’objet de plaintes. « En 30 ans de service, je n’ai jamais été l’objet de sanction discipinaire ! »

Avec Angelina Chan (MR), Cedric Mahieu (Les Engagés) et Matthieu Degrez (PS), Georges Verzin a adressé une lettre à Bernard Clerfayt pour obtenir des explications. « Notre inquiétude vient de la confusion entretenue entre votre rôle à Schaerbeek et votre mandat ministériel, qui ne nous garantit plus la protection démocratique auquel tout citoyen est en droit d’attendre par rapport à des décisions communales que l’on jugerait arbitraire », peut-on lire dans le courrier.

Interrogé par nos collègues de la Dernière Heure, l’élu amarante assure son indépendance en tant que ministre des Pouvoirs locaux. Il rappelle qu’il a déjà donné raison à l’opposition quand elle ne parvenait pas à obtenir une réponse positive à l’accès de certains documents.

Décumul

Face à cette source de conflit d’intérêts, Les Engagés ont déposé au Parlement bruxellois un amendement à l’ordonnance réformant la nouvelle loi communale pour que le ministre des Pouvoirs locaux devienne « conseiller communal empêché ». « On ne peut pas à la fois voter chaque mois des décisions au conseil communal et, en même temps, se prononcer par la suite sur les mêmes décisions comme ministre de tutelle des Pouvoirs locaux », estime Cédric Mahieu.

L’ordonnance sur le décumul est portée… par Bernard Clerfayt. Cédric Mahieu défie le ministre « d’aller au bout de la logique en instaurant cette nouvelle incompatibilité supplémentaire ».

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

*** ******** ** *********** ** *********** ******* ******** ******* *** **** ** ****** ** ************** *********** *** ******** ** ** **** ******** *** ******** ****** ** *********** ** ***** **** ********* ** ********** ** ****** *** **** ** **** ****** **** ********** ** *** ****** ********* ***** ** ******* ** ********** *** *********** ************** ***** ** ******* *** ********* ************* **** ** ****** ** ***** ** ** ******* ** ************* ****** ******** ******* **** ************ ****** ** ************ ** *** ********* ****** ** ***** ********

********** *** ***** ** *** ****** ** ***************** ****** ** ********** ******** ******** ******* ******* ********** **** ************ ***** ** ******* ** ***** ** ********* ** ******* ***************** ****** **** ****** ** * * *** ******* ****** *** *********************** ******* *** ******* ***** ** *********** *** ******** ** ****** ***** ******* ** *** ****** ********* ****** *** ****** ** ***** ** ********** ********* ************ ******* * ****** *** ************* ** ********* ** ******** *** ***** ********* ** ********* ********** ** *** ** ******** ** ****** ****** ***** ********* ** ******** ***************************

**** ******** **** ***** ****** ****** **** ********* ** ******** ****** ***** ******* ****** * ******** *** ****** ** ******* ******** **** ******* *** ************* ************* *********** ***** ** ** ********* ********** ***** ***** ***** ** ********** ** ***** ****** ************* *** ** **** ******** **** ** ********** ************* ****** **** ******* *** ** ***** ************ *** ******* ** *** ********** ********** *** ****** ******** ******************* ******* **** **** ** *********

********** *** *** ********** ** ** ********* ****** ******** ******** ****** *** ************* ** **** *** ******** *** ******** ******* ** ******** ******* * ****** ****** ****** ** ************** ***** **** ** ********* *** ** ******* *** ******** ******** ** ********** ** ******** **********

********

**** ** ***** ****** ** ******* *************** *** ******** *** ******** ** ********* ********** ** ********** ** ************** ********** ** ******** *** ********* **** *** ** ******** *** ******** ****** ******** ****************** ******** ****************** ********** ** **** *** ** ** **** ***** ****** **** *** ********** ** ******* ******** *** ** ***** ****** ** ********* *** ** ***** *** *** ****** ********** ***** ******** ** ******* *** ******** *************** ****** ******* *******

************** *** ** ******** *** ********** *** ******* ********* ******* ****** ****** ** ******** ***************** ** **** ** ** ******* ** ********** ***** ******** **************** ************************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles