En ce momentCoupe du monde 2022Nouveau Ciné-Télé-RevuePermis de conduire Accueil

Florentino Perez sort du silence sur le dossier Mbappé

Le président du Real Madrid est revenu sur la prolongation de contrat de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain.

Accueillie comme une excellente nouvelle en France, la prolongation du contrat de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain n’a pas du tout eu la même saveur en Espagne. Après plusieurs semaines de négociations avec le Real Madrid, le prodige français a décidé de retourner sa veste en optant pour le club francilien, qui a notamment convaincu le champion du monde 2018 grâce à quelques millions en plus sur son compte en banque et… à un appel du président français, Emmanuel Macron, en personne !

Invité de l’émission El Chiringuito ce mercredi, Florentino Perez, le président madrilène, est revenu sur ce dossier. « Mbappé ? J’ai cru au rêve, mais c’est déjà oublié, il ne s’est rien passé. Aujourd’hui, il n’existe pas. Parce que ce Mbappé-là, ce n’est pas mon Mbappé. Ce n’est pas celui qui voulait venir au Real Madrid. S’il change, on ne sait jamais, la vie prend mille tournures… Il est encore très jeune, et je pense qu’ils l’ont rendu confus. Ils lui ont pratiquement proposé d’être le leader, non seulement d’une équipe de foot, mais également de la direction. Sous cette pression, il a changé ses rêves. Quand un gamin est convoqué par le président de la République, ça le touche forcément. Je pense que l’aspect qui l’a affecté le plus, c’est le politique. Ajoutez à cela l’argent et le leadership sportif, et c’est ce qui l’a fait changer d’avis. Il a eu du mal à gérer cette pression, c’est ce qui l’a beaucoup influencé. Il est entré dans une situation de panique et, quand vous êtes dans ce cas, vous tentez d’en sortir le plus vite possible. Mais, en tout cas, je n’imagine pas le Roi d’Espagne appeler un joueur… »

Quoi qu’il en soit, malgré cette énorme déception, l’homme fort de la Casa Blanca affirme n’avoir aucune animosité envers qui que ce soit suite à ce dossier, bien au contraire. « Le PSG n’est pas un ennemi, ni Chelsea, ni Manchester City. Tous nos adversaires sont des amis, avec qui nous nous entendons bien. Par contre, les clubs-états sont un problème que nous devons résoudre. Et, concernant Mbappé, je ne veux rien de mal pour lui, je lui souhaite le meilleur. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo