Sophie Jones meurt d’un cancer du col de l’utérus: les médecins l’estimaient trop jeune pour effectuer un frottis vaginal

Ce week-end, Sophie Jones, une habitante de Eastham, près de Liverpool, est morte des suites d’un cancer du col de l’utérus, nous apprend le Daily Mail.

L’été dernier, elle avait commencé à souffrir de douleurs dans l’estomac et le ventre. Les médecins ont d’abord diagnostiqué la maladie de Crohn mais la famille avait demandé à ce qu’un frottis vaginal soit effectué afin d’écarter la possibilité d’un cancer du col de l’utérus.

En Angleterre, on ne pratique toutefois pas de frottis vaginal sous 25 ans, estimant qu’une jeune patiente ne peut pas être atteinte d’un cancer du col de l’utérus. Les médecins ont donc refusé ce test.

Mais c’est bien d’un tel cancer que souffrait la jeune femme. Elle est morte samedi.

La famille a lancé une pétition en ligne afin que la loi soit changée et que l’âge pour effectuer un frottis vaginal soit abaissé à 16 ans.