En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

De prime abord, le choix de nommé Bernard Smeets pourrait paraître étrange. Est-ce qu’un club ambitieux comme Visé fait bien de miser un coach qui n’a pas encore de « vrai » expérience comme T1 ? Mais très honnêtement, quand y regarde de plus près, Bernard Smeets sonnait un peu comme une évidence pour le club de la Cité de l’Oie.

Depuis son retour avec José Riga en octobre 2019, c’est le 4e passage du Dalhemois à Visé avec Guy Thiry comme président. D’abord recruté comme préparateur physique, il a gravi tous les échelons du football pour devenir un adjoint de référence en Belgique. Diplômé UEFA Pro, Bernard Smeets se présente à 48 ans comme un entraîneur mature et exigeant qui connaît tous les rouages de ce métier.

Alors, lorsqu’on prend du recul, on se rend compte finalement que ce choix, même s’il reste un pari, de la part des dirigeants visétois est une solution interne plus qu’intéressante. Maintenant, le temps et les résultats seront les seuls juges de choix.

Bernard, vous êtes officiellement le nouvel entraîneur de Visé pour la saison 2022-2023, quel est votre sentiment après cette nomination ?

Je suis très heureux et très fier qu’on me donne la chance dans mon club. C’est déjà ce club qui m’avait donné la chance il y a 26 ans de pouvoir travailler dans le football. Le président avait déjà pris le risque d’accepter, à l’époque, quelqu’un qui sortait de l’école.

Être T1, c’est une idée à laquelle vous pensiez depuis longtemps ?

Oui. J’ai suivi une évolution dans la gradation de ce métier. J’ai commencé par la préparation physique puis j’ai très vite combiné avec la fonction d’entraîneur adjoint. Automatique quand tu te tournes vers la fonction d’adjoint, tu travailles dans la globalité en mêlant l’aspect physique et le foot. Bien évidemment sans jamais prendre les décisions finales même si j’ai toujours donné mon avis peu importe où j’ai travaillé. J’ai aussi passé tous mes diplômes foot et si je l’ai fait c’était dans l’optique de m’en servir.

Est-ce que c’était le bon moment pour devenir coach principal ?

Oui, après 25 ans dans le métier il était important de pouvoir débuter une saison. J’ai déjà eu des expériences comme coach principal mais dans des circonstances bien différentes, c’est la première fois que je vais débuter une saison. C’est le bon moment aussi parce qu’il est venu naturellement, sans forcer. Comme T2, j’avais fait le tour de la question… Sans oublier qu’à bientôt 48 ans j’ai aussi acquis une grande maturité et une belle expérience.

Comment cette solution est arrivée sur la table avec les dirigeants Visétois ?

Très naturellement. Je pense que les dirigeants ont bien vu ma progression, ils me connaissent et savent comment je travaille. On m’a demandé de présenter un projet si je devenais T1, je pense que les dirigeants ont pu voir que je remplissais pas mal de cases et que ma mentalité collait avec celle du club. À partir de là, les choses se sont faites assez naturellement et très sainement.

Va-t-il est compliqué pour vous de vous détacher de l’étiquette de T2 ?

Le monde est fait d’étiquettes malheureusement. Elle me suivra probablement pour cette saison et elle reviendra à mes oreilles après un mauvais résultat. Mais elle partira après la première saison, je ne me fais pas tracas pour ça.

On connaît le Bernard Smeets T2 mais à quoi faut-il s’attendre en tant que T1 ? Quel philosophe et style de jeu allez-vous prôner ?

Des efforts. Moi c’est un football avec beaucoup d’efforts de la part des joueurs, du mouvement, de la profondeur. Il faut du combat et de l’abnégation. La qualité technique elle est apportée par tes joueurs mais le plus important c’est de donner son maximum. L’autre point sur lequel je vais insister, c’est l’aspect mental. C’est d’ailleurs le plus important pour un sportif. C’est la tête qui dirige les jambes. Durant la préparation, on va beaucoup travailler là-dessous. J’aspire à ce que les joueurs fassent toujours les exercices avec le maximum d’intensité et de concentration possible. Ces dernières années, j’ai énormément travaillé le coaching mental, c’est quelque chose qui me parle.

Alain Duys, le directeur sportif, a déjà réalisé quelques beaux coups sur le marché des transferts. Faut-il encore des renforts dans l’effectif de Vise ?

Nous avons besoin d’un attaquant, c’est la priorité pour la prochaine saison. Ensuite pour moi, je pense qu’il faut encore quelqu’un dans le couloir gauche. Le recrutement effectué jusqu’à présent est vraiment de qualité et j’en suis très heureux.

La N1 sera très disputée la saison prochaine mais il y aura aussi trois places pour monter. Quel est votre objectif ?

C’est de faire mieux que la saison précédente, l’objectif est évidemment de toujours faire mieux. Pour les objectifs du club, il faudra demander au président. C’est lui qui dicte la ligne de conduite à Visé et avec le staff on fera tout pour y arriver.

Maxime Debra

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

De prime abord, le choix de nommé Bernard Smeets pourrait paraître étrange. Est-ce qu’un club ambitieux comme Visé fait bien de miser un coach qui n’a pas encore de « vrai » expérience comme T1 ? Mais très honnêtement, quand y regarde de plus près, Bernard Smeets sonnait un peu comme une évidence pour le club de la Cité de l’Oie.

****** *********** ***** ** ****** ** ** **** ****** ********** *** ** ****** ***** ****** ***** ** ***** ** ** **** *** ********** ********* *** *** ******** ******* **** ******************* *********** ** ***** ** *** ********** ****** *** ***** ***** ** ******

******** **** ***** ************** ** ****** *********** ** ***** **** ** ****** ********** **** *** ***** ********* ****** ***** *****************

** **** ***** ******* ** ***** **** ******* ** ***** ** ****** **** *** ***** ******* ****** ** **** *** ********* ****** ** ****** ** * * ** *** ** ******* ********** **** ** ********* ** ********** ***** ****** **** ** ****** ************* ** ************ *********** *** ******* ** ***********

***** *** ******* *** ***** ** ******** **** ******* ****** ****************

**** ****** ***** *** ********** **** ** ********* ** ** ******** ****** ********* *** ** ************ ******** **** ****** ***** **** ******** **** ** ******** *************** ******** *********** ***** ** ** ******* **** ** ******** ************ ** ********** **** ** ********** ** ******* ********** ******** ** ** ***** **** *********** **** ****** ******* *** ********** ******* ***** ** ****** ******** ****** *** **** *** ******* *** ****** *********** ****** ***** ****** **** *** ********* **** ** ** ** ****** **** ********** **** *********** ** ****** *******

****** *** ********** ** *** ****** **** ******* ***** ****************

**** ****** ** *** **** ** ******* ** ****** ********* ** ******* ******** *** ******* ****** ****** ** *** ************ ***** ***** ********* **** **** *** ************* **** ************* ******* ** ********* **** *** ** **** ******** *** ******* ******* ** *** ****** ***** ***** ******* *** **** ************** **** ******* ***** *** ********* **** ** **** ** ** *********** **** ******* ******* ******** ** *** ****** ***** ****** *** ****** ********* ** *** ***** ************

******* ***** ******** *** ******** *** ** ***** **** *** ********** ****************

***** ************** ** ***** *** *** ********** *** **** ** ** ************ *** ** *********** ** ****** ******* ** ********** ** ***** ******** ** ********** ** ****** ** ** ******** *** ** ***** *** *** ********** *** ** **** *** ** *********** *** *** ** ***** ** *** ** ********** ******* **** ***** ** ***** ** ****** ** **** *** ****** ** **** ****** ***** ************* ** ***** **********

******* *** ********** **** **** ** **** ********* ** ************** ** *********

** ***** *** **** *************** **************** **** ** ****** ************ **** ***** ****** ** **** ********* ** *** ******** ****** ** ******* ********** **** **** ******* ****** ** ********* ******* ** ** ** **** *** ****** **** ****

** ******** ** ******* ****** ** **** ** **** ******* ************ ** **** *** ********* **** ********** ** ***** ** *** ********** **************

*** ******** *** ******* ** ******** **** ******** *********** ** ** **** *** ******** ** ********** ** ** *********** ** **** ** ****** ** ** **************** ** ******** ********* **** *** ********* *** *** ******* **** ** **** ********* ******* ** ****** *** ******** ********* ***** *** ****** ** **** ********* ******* ********** ******* ******* ************ ** **** ********* **** ** ******** ******* ** ***** *** ****** *** ******* ****** ** ************* ** ** ******** ********** ************ ********** ** ** *** *** ******* ******* ******** *** ********* **** ** ******* ************** ** ** ************* ********* *** ********** ******** ****** ************ ********** ** ******** ******* ******* ******* ***** *** ** ******

***** ***** ** ********* ******** * ****** ********* ******** ***** ***** *** ** ******* *** *********** ******* ****** *** ******** **** ************ ** ***********

**** ***** ****** ****** ********** ******* ** ********* **** ** ********* ******* ******* **** **** ** ***** ******* **** ****** *********** **** ** ******* ******* ** *********** ********* ********** ******** *** ******** ** ******** ** ****** **** ***** ********

** ** **** ***** ********* ** ****** ********* **** ** * **** ***** ***** ****** **** ******* **** *** ***** ***************

******* ** ***** ***** *** ** ****** ************* ************ *** *********** ** ******** ***** ****** **** *** ********* ** ***** ** ****** ******** ** *********** ******* *** *** ***** ** ***** ** ******** ** ***** ** **** ** ***** ** **** **** **** * ********

****** *****

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles