En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

À travers l’épidémie qui touche le Tour de Suisse, où seulement 93 coureurs ont pris le départ vendredi matin, c’est le Tour de France qui est directement impliqué par un retour en flamme de la Covid, avec le variant Omicron BA.4 et BA.5, dont les conséquences sur la santé sont bien moins délicates, voire même inexistantes pour les personnes infectées.

Rien à voir, donc, avec la pandémie ravageuse de 2020 mais les faits sont là : dans une épreuve itinérante comme la course cycliste, toute intervention du virus infectant, soit un coureur, soit un membre du staff, impacte directement la survie de l’équipe dans une course. Deux cas dans la même formation et c’est l’exclusion de l’épreuve, sur base d’un règlement qui n’a pas changé, empressons-nous de le préciser, depuis l’instauration d’un vade-mecum endémique. Les tests rapides sont toujours d’actualité depuis la reprise en janvier, les tests PCR sont obligatoires pour les visiteurs potentiels (notamment la presse) dans les hôtels. Le port du masque reste de mise dans les enceintes du protocole aux arrivées, et dans les zones d’interview. Et beaucoup de formations, comme Quick Step, maintiennent toujours le système d’interviews par Zoom.

Mais il n’aura échappé à personne, quiconque se branche de temps en temps ou assidûment sur la course à la télévision, que le port du masque, par exemple, n’est pas forcément respecté dans la zone protocolaire. À quoi bon puisque le public est accepté à nouveau dans les parages des bus ?

Cette « liberté » n’explique pas forcément la recrudescence de la Covid. La liberté accordée au citoyen lambda l’est aussi au coureur professionnel. En avril encore, au Tour du Pays Basque par exemple, l’accès au parc des bus était absolument interdit au public, toléré pour les personnes accréditées mais avec port obligatoire du masque. Cinq jours plus tard, sur les courses ardennaises (autre exemple), personne ne réclamait le masque dans l’environnement immédiat des cyclistes. Le règlement avait changé de position : il était la conséquence unique des décisions prises dans les pays et non plus seulement par l’UCI.

Le retour du masque au Tour de Belgique

Les coureurs et leur entourage immédiat (masseur, mécano, directeur sportif etc.) ont eux aussi profité de ce retour à la liberté, fréquentant la vie d’avant, notamment une vie de famille et d’amis, quoi de plus logique ? La cérémonie protocolaire, en revanche, a conservé ses habitudes : le coureur prend son prix et enfile son maillot distinctif avant de monter sur le podium où le bisou de la miss a été rangé depuis plus de deux ans au placard. Au Giro, les coureurs purent toutefois poser sans porter le masque. Cette tolérance a été supprimée dès vendredi, au Tour de Belgique. Et la presse a reçu des consignes semblables : pas d’interview sans masque.

À moins d’avoir un sac bordélique comme celui de votre serviteur où traînent toujours des trucs devenus inutiles, dont des masques, beaucoup de confrères se retrouvèrent désemparés par cette décision consécutive bien entendu à l’invasion galopante de la Covid au Tour de Suisse.

Les abandons en Helvétie ne sont pas seulement liés à des personnes infectées. Plusieurs équipes ont retiré leurs coureurs par précaution. « Le Tour, c’est dans 10 jours, je comprends donc parfaitement cette attitude », expliquait Mads Pedersen, le leader du Tour de Belgique. « Personne n’est à l’aise avec cela. Mon pays attend le Tour depuis deux ans, puisque le Grand Départ à Copenhague avait déjà été repoussé une première fois à cause de la Covid. Je croise les doigts pour que tout se passe bien. Nous respectons pourtant toujours les consignes mais il va falloir revenir aux fondamentaux stricts : port du masque, distanciation avec les spectateurs, et en particulier dans les hôtels. C’est triste mais c’est la seule solution. »

Il ne s’agit pas encore d’une psychose mais tout concourt pour qu’il en soit ainsi. Beaucoup de coureurs qui ont abandonné le Tour de Suisse n’étaient pas infectés. Ils ont simplement été renvoyés chez eux, à l’image de ceux de la Jumbo-Visma très attentive sur le sujet, et à plusieurs équipiers de Pogacar (UAE).

« Il sera même demandé aux coureurs d’éviter des rassemblements style barbecue à leur domicile ou forcément en dehors », expliquait à Averbode le soigneur d’une équipe au Tour de Belgique. Les précautions de base devront être respectées, c’est la seule garantie pour pouvoir aller au Tour. »

« Aucun sens de renvoyer une équipe complète »

Certains imaginent même de ne pas aligner leurs coureurs aux championnats nationaux de la semaine prochaine (Gavere le 23 pour le chrono, Middelkerke le 26 pour la course en ligne). Car un coureur contrôlé positif à l’une ou l’autre de ces courses, si l’on respecte le délai de la quarantaine, ne pourrait en aucun cas participer au Tour.

Où les responsables ne veulent pas se précipiter dès aujourd’hui dans des décisions brutales et impopulaires. « La distanciation dans la zone des bus, le port du masque pour les personnes accréditées resteront de mise », nous dit-on du côté d’ASO. Les plus pessimistes parlent carrément du retour de la course à huis clos, chose absolument impensable par rapport à la présence massive des estivants qui ont réservé leurs vacances depuis longtemps.

Ce sera chaud dans tous les sens du terme. « Cela n’a pourtant aucun sens, selon moi, de renvoyer une équipe complète à la maison parce qu’il y a un cas positif », expliquait vendredi le virologue Marc Van Ranst à nos confrères de Het Laatste Nieuws. « Il n’est pas utile de paniquer car le variant actuel a un faible impact, les symptômes sont minimes. En plus, la plupart des coureurs sont vaccinés et/ou ont déjà eu la Covid. Prendre des décisions drastiques dès maintenant ne me semble pas nécessaire, sinon à l’intérieur des équipes pour s’assurer de leur présence aux prochaines courses. »

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ******* ************** *** ****** ** **** ** ******* *** ********* ** ******** *** **** ** ******* ******** ****** ******* ** **** ** ****** *** *** *********** ********* *** ** ****** ** ****** ** ** ****** **** ** ******* ******* **** ** ***** **** *** ************* *** ** ****** **** **** ***** *********** ***** ***** ************ **** *** ********* ***********

**** ** ***** ***** **** ** ********* ********* ** **** **** *** ***** **** ********** **** *** ******** *********** ***** ** ****** ********* ***** ************ ** ***** ********** **** ** ******** **** ** ****** ** ****** ******* *********** ** ****** ** *********** **** *** ******* **** *** **** ** ***** ********* ** ******* ************* ** ************* *** **** ****** ********** *** ***** *** ******** *************** ** ** ********** ****** **************** ****** ********** *********** *** ***** ******* **** ******** ************** ****** ** ******* ** ******** *** ***** *** **** ************ **** *** ********* ********** ********** ** ******* **** *** ******** ** **** ** ****** ***** ** **** **** *** ********* ** ********* *** ********** ** **** *** ***** ************** ** ******** ** *********** ***** ***** ***** ************ ******** ** ******** ************** *** *****

**** ** ******** ********* ** ********* ********* ** ******* ** ***** ** ***** ** *********** *** ** ****** ** ** ************* *** ** **** ** ******* *** ******** ******* *** ********** ********* **** ** **** ************* ** **** *** ******* ** ****** *** ******** ** ******* **** *** ******* *** **********

***** ************************ ************ *** ********** ** ************* ** ** ****** ** ******** ********* ** ******* ****** ******* ***** ** ******* ************** ** ***** ******* ** **** ** **** ****** *** ******** ********** ** **** *** *** ****** ********** ******** ** ******* ******** **** *** ********* ************* **** **** **** *********** ** ******* **** ***** **** ***** *** *** ******* *********** ****** ********* ******** ** ********** ** ****** **** ***************** ********* *** ********** ** ********** ***** ******* ** *************** ** ****** ** ************ ****** *** ********** ****** **** *** **** ** *** **** ********* *** ********

** ****** ** ****** ** **** ** ********

*** ******** ** **** ********* ********* ********* ******** ********* ******* ***** *** *** ***** ******** ** ** ****** ** ** ********* ************ ** *** ********** ********* *** *** ** ******* ** ********* **** ** **** ************** ** *********** ************* ** ********* * ********* *** **************** ** ******* ***** *** **** ** ****** *** ******* ********** ***** ** ****** *** ** ****** *** ** ***** ** ** **** * ***** ****** ****** **** ** **** *** ** ******** ** ***** *** ******** ****** ********* ***** **** ****** ** ******* ***** ********** * ***** ********** **** ********* ** **** ** ********* ** ** ****** * ***** *** ********* ***************** *** ************* **** *******

** ***** ********* ** *** *********** ***** ***** ** ***** ********* *** ********* ******** *** ***** ******* ********* **** *** ******** ******** ** ********** ** ************* ************ *** ***** ********* ************ **** ******* ** ************ ********* ** ** ***** ** **** ** *******

*** ******** ** ********* ** **** *** ********* ***** ** *** ********* *********** ********* ******** *** ******* ***** ******** *** ************ ********** ***** ******* **** ** ****** ** ********* **** ************ ***** ***************** ********** **** ********* ** ****** ** **** ** ********* **************** ******* ** ******** **** ***** *** **** ****** ** **** ****** **** **** ******* ** ***** ******* ** ********** ***** ****** ***** ********* *** ********* **** ** ***** ** ** ****** ** ****** *** ****** **** *** **** ** ***** ***** **** ********** ******** ******** *** ********* **** ** ** ******* ******* *** ************ ************** **** ** ******* ************* **** *** ************ ** ** *********** **** *** ******** ******* ****** **** ******* ** ***** *****************

** ** ******** *** ****** ******* ******** **** **** ******** **** ******* ** **** ****** ******** ** ******** *** *** ********** ** **** ** ****** ************ *** ********** *** *** ********** ***** ********* **** **** ** ********* ** **** ** ** *********** ***** ********* *** ** ****** ** ** ********* ********** ** ******* ******

********** **** ***** ******** *** ******** *********** *** ************** ***** ******** ** **** ******** ** ********** ** *************** ********** ** ******** ** ******** ******* ******* ** **** ** ********* *** ************ ** **** ******* ***** ************ ******* ** ***** ******** **** ******* ***** ** *************

************* **** ** ******** *** ******* *****************

******** ********* ***** ** ** *** ******* ***** ******** *** ************ ********* ** ** ******* ********* ******* ** ** **** ** ******* *********** ** ** **** ** ****** ** ******* *** ** ******* ********** ******* ** ******* ** ********* ** *** ******** ** ****** ******** ** ****** ** ** ************ ** ******** ** ***** *** ********** ** *****

*** *** ************ ** ******* *** ** *********** **** ************* **** *** ********** ******** ** ************* ********** ************* **** ** **** *** **** ** **** ** ****** **** *** ********* ************* ********* ** ************* **** ****** ** ****** ******** *** **** *********** ******* ********** ** ****** ** ** ****** ** **** ***** ***** ********** ********** *** ******* ** ** ********* ******* *** ********* *** *** ********* ***** ******** ****** **********

** **** ***** **** **** *** **** ** ****** ************ ***** ******** ***** ***** ***** **** ** ******** *** ******* ********* ** ** ****** ***** ******* * * ** *** **************** ********** ******** ** ********* **** *** ***** ** *** ********** ** *** ******* ******* ********** ******* *** ***** ** ******** *** ** ******* ****** * ** ****** ******* *** ********** **** ******** ** ***** ** ******* *** ******** **** ********* ***** *** ****** ** ** ****** ******* *** ********** ********** **** ********** ** ** ****** *** ************ ***** ** ************** *** ******** **** *********** ** **** ********* *** ********** ****************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles