Le gardien de l’équipe de football de Trazegnies marque depuis son propre rectangle en P2 hennuyère

Sandro, pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’assister au match de ce dimanche entre Erpion et Trazegnies, pouvez-vous tout d’abord expliquer votre but ?

«  Avec le vent dans le dos, j’essayais à chaque fois de dégager très loin pour lancer Anthony Kappas vers le but. Et sur un coup de chance, le ballon a pris de la vitesse, a rebondi devant le gardien. Celui-ci s’était quelque peu avancé afin d’anticiper la course de l’attaquant. Il est tout de même parvenu à dévier le cuir mais pas assez pour le détourner de sa trajectoire. Il était battu et la balle a filé directement au fond des filets. »

À partir de quel moment avez-vous compris que votre dégagement allait se transformer en but ?

« Dès que j’ai vu que le gardien adverse ne parvenait pas à capter le ballon, j’ai compris que mon dégagement allait filer au fond des filets. Et là, ça a été l’euphorie. Même si j’étais surpris et étonné, j’ai tout de suite couru vers mes équipiers pour célébrer ce but assez chanceux, il faut bien l’avouer. »

C’est vrai que voir un gardien marquer, ce n’est pas courant. Cela vous était-il déjà arrivé par le passé ?

« Il y a deux saisons, lorsque je jouais avec la P4 de l’AS Fontaine, j’avais déjà inscrit un but semblable. Je me souviens, c’était un déplacement à Wangenies. Les conditions étaient quelque peu similaires et le vent avait également joué son rôle. »