En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Edouard van Praet a encore du mal à réaliser sa chance. Dans moins d’un mois, il chantera à l’un des plus grands festivals de Belgique, le Dour festival. « Ce sera la première fois que je chanterai devant autant de monde. On répète énormément pour donner le meilleur de soi et se dépasser », confie l’artiste de Watermael-Boitsfort.

À 25 ans, il dépose sa candidature comme 330 autres artistes pour participer au Tremplin du Dour Festival. Seules quatre candidatures sont retenues. Cet événement est ouvert aux artistes émergents de la Fédération Wallonie-Bruxelles et permet au lauréat de se produire au Dour Festival. « C’est un moment de rencontres. De nombreux genres différents sont présents : rap, R&B, jazz électro, etc. », commente le chanteur qui ne s’attendait pas à l’emporter.

Edouard van Praet se lance dans la musique en secondaires. Il monte un groupe avec son meilleur ami. « On a fait plusieurs explorations, c’était très expérimental », se souvient-il. S’il a pris quelques cours de piano et de chant, le boitsfortois apprend le métier sur le tas. Après le projet Wine Cellar, il se lance dans une carrière solo et sort un premier EP indie rock avec « Doors » en 2021

« Bigstar »

En attendant la finalisation d’un deuxième EP, il vient de sortir un nouveau single, « Bigstar ». Avec un côté satirique, une touche de kitsch et un peu de dandysme, le chanteur aborde la quête d’un artiste en perdition. « J’écoute beaucoup de groupes des années 60-70 comme David Bowie, les Doors, Szondi, Leonard Cohen. Je suis aussi influencé par le rap. J’essaye de prendre ce que je peux par-ci, par-là », explique-t-il.

Il enregistre encore chez lui mais il s’entoure de plus en plus pour ses projets. « Je suis accompagnée par des musiciens en studio (batterie, basse), c’est la grosse différence cette fois-ci. Il y a une énergie qu’on avait peut-être moins car on a évolué au niveau du style et des influences », analyse le Boitsfortois.

Le 16 décembre, il chantera au Botanique. Une scène qu’il connaît déjà pour avoir fait la première partie. Cette fois-ci, il reviendra comme artiste principal.

Edouard van Praet se produira au Dour Festival le 17 juillet, au Bluebird Festival (Ohey) le 22 juillet, au Festival Le Parc (Namur) le 12 août et au Botanique le 16 décembre.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Edouard van Praet a encore du mal à réaliser sa chance. Dans moins d’un mois, il chantera à l’un des plus grands festivals de Belgique, le Dour festival. « Ce sera la première fois que je chanterai devant autant de monde. On répète énormément pour donner le meilleur de soi et se dépasser », confie l’artiste de Watermael-Boitsfort.

** ** **** ** ******* ** *********** ***** *** ****** ******** **** ********** ** ******** ** **** ********* ****** ****** ************ **** ********* *** *********** *** ****** *** ******** ********** ** ** ************ ****************** ** ****** ** ******** ** ** ******** ** **** ********* *************** ** ****** ** *********** ** ******** ****** *********** **** **************** **** ******** **** ********* ************* ******** ** ******** *** ** ************* *** ** *************

******* *** ***** ** ***** **** ** ******* ** ************ ** ***** ** ****** **** *** ******** **** ********** * **** ********* ************* ********** ***** ********************** ** ************ ****** * **** ******** ***** ** ***** ** ** ****** ** ************ ******* ** ******* *** ** **** ****** ** ****** **** ******* ** ** ***** **** *** ********* **** ** **** ** ******* ** ***** **** **** ********************* ** ****

***********************

** ********* ** ************ ****** ********* *** ** ***** ** ****** ** ******* ******* ************************ **** ** ****** ********** *** ****** ** ****** ** ** *** ** ********* ** ******** ****** ** ****** ****** ******* ** ********** ******************* ******** ** ******* *** ******* ***** ***** ***** ****** *** ****** ******* ******* ****** ** **** ***** ********** *** ** **** ********** ** ******* ** *** ** **** ******* **************** **************

** ********** ****** **** *** **** ** *********** ** **** ** **** **** *** ******** ********** **** ************ *** *** ********* ** ****** ********** ******* ******* ** ****** *********** ***** ******** ** * * *** ******** ******* ***** ********** ***** *** ** * ******** ** ****** ** ***** ** *** ******************* ******* ** *************

** ** ********** ** ******** ** ********** *** ****** ******* ******** ****** **** ***** **** ** ********* ******* ***** ******** ** ********* ***** ******* **********

******* *** ***** ** ******** ** **** ******** ** ** ******** ** ******** ******** ****** ** ** ******** ** ******** ** **** ******* ** ** ***** ** ** ********* ** ** **********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles