La Suisse suspend ses négociations avec la Russie pour un accord de libre-échange

La Suisse a décidé de suspendre les négociations engagées depuis plusieurs mois avec la Russie, pour un accord de libre-échange, a déclaré le ministre suisse de l’économie Johann Schneider-Ammann. « Nous avons conclu que nous voulions une suspension, et nous l’avons dit aux Russes », a déclaré le ministre suisse à la radio SRF, en justifiant cette décision par la crise russo-ukrainienne. La décision du gel a été prise par le gouvernement suisse. Interrogé sur les raisons du gel, M. Schneider-Ammann a évoqué « les difficultés autour de la Crimée, et dans une telle situation, nous ne pouvons pas faire comme si de rien n’était ». « En d’autres mots, a-t-il ajouté, les accords de libre-échange sont importants, le marché russe est important, le marché de l’Union douanière est important, mais pas à n’importe quel prix ». « C’est pour cela, a-t-il poursuivi, que nous avons décidé une suspension, avec la possibilité, le moment venu, quand la situation sera normalisée, à nouveau de recommencer à négocier ». Selon le ministre suisse, « il s’agit d’un premier signe formel, qui montre que nous sommes inquiets devant l’évolution de la situation ».