En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Près d’un an après les inondations qui ont durement touché la Wallonie, où en est la situation des sinistrés ?

Bien évidemment, tout n’est pas réparé. Il y a encore beaucoup de personnes qui sont dans la difficulté. Nous avons procédé plus ou moins à 3.200 relogements de personnes, soit dans les logements publics, soit en faisant des opérations dans les immeubles inoccupés, soit en faisant des opérations d’acquisition avec les sociétés de logement. Aujourd’hui, d’après les autorités communales, avec qui nous restons évidemment en contact, il n’y a plus de besoins prégnants de demandes de relogement dans des logements collectifs.

On est plutôt dans une logique de gens qui attendent de pouvoir réintégrer leur maison.

Oui, le principal des difficultés qui me remontaient, c’était surtout des rapports avec les assurances. Pour ce qui concerne la collectivité, on s’est lancé dans des études de territoire avec évidemment les bourgmestres et leurs collèges pour savoir comment on s’adapte à la situation. On doit pouvoir essayer de prévenir les risques et s’y adapter.

Ça veut dire que si on reconstruit, ce sera à des endroits plus sûrs ?

Oui, c’est ça. Il y a certaines zones qui vont vraiment être interdites. Mais il y a aussi des zones dans le cadre desquelles on a toujours vécu, le long d’un fleuve. Je suis bourgmestre en titre de la ville de Huy. Évidemment, on ne va pas enlever toute la ville. Et donc, il faut pouvoir s’adapter. Ça peut être rehausser les étages, mettre des zones tampons, c’est ce que les études vont nous dire.

Et en matière de relogement ?

Je me réjouis du fait que, à ce stade, après tout ce qui me revient, il n’y a plus de besoins collectifs.

B.J.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Près d’un an après les inondations qui ont durement touché la Wallonie, où en est la situation des sinistrés ?

****

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles