En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Depuis une dizaine de jours et depuis que La Nouvelle Gazette le dévoilait dans ses colonnes, le sujet fait beaucoup discuter et grincer les dents : la Ville de Charleroi compte réviser le cadastre sur le territoire, dans le cadre de son plan de gestion 2022-2027. Le cadastre, c’est le « revenu annuel moyen net qu’un immeuble procurerait à son propriétaire », s’il le mettait en location. Sur base de celui-ci, via une série de calculs, est établi le précompte immobilier que les citoyens doivent payer chaque année pour leur habitation. Les recettes de l’impôt ainsi récolté sont ensuite divisées entre la Région, la Province et la Commune.

Pas de pénalité

« On fait payer plus le Carolo », « On va chercher l’argent dans le portefeuille des citoyens »… La mesure est mal passée parmi les différents partis de l’opposition. La justification de cette décision est venue non pas du bourgmestre Paul Magnette mais de l’échevin en charge de la Gestion du Patrimoine, Thomas Parmentier. « Le cadastre, on ne l’augmente pas. On va le réévaluer. Tous les propriétaires qui ont réalisé des travaux et les ont déclarés, qui ont joué le jeu, sont en ordre et leur cadastre ne sera pas recalculé. »

En revanche, on estime à 30 voire 40.000 le nombre de logements considérés « sans confort » à Charleroi, c’est-à-dire sans chauffage ni sanitaire. « Aujourd’hui, il s’agit de vérifier si ces logements sont bien sans confort. Et dans le même temps, on va vérifier que des travaux effectués sont bien déclarés. Et si effectivement, une salle de bain a été installée, le cadastre va changer. Mais on prend à partir d’un moment zéro : il n’y aura ni effet rétroactif, ni de pénalité pour ceux qui n’auraient pas déclaré de travaux, pour une raison ou pour une autre », a tenu à préciser Thomas Parmentier. Cette révision de cadastre devrait cependant rapporter près de 5 millions d’euros à la Ville.

Plan de gestion : une crainte pour l’emploi

L’autre inquiétude qui régnait dans la salle du conseil communal ce lundi soir : le plan de gestion, de manière générale, aura-t-il un impact sur l’emploi ? Imposé par le CRAC (Centre région d’Aide aux Communes), ce plan prévoit en effet des rationalisations et des rapprochements, avec le CPAS (lire par ailleurs), l’ISPPC ou la Régie communale autonome, le tout dans le but de réaliser des économies d’échelle. Une première phase de ce plan sera d’analyser la situation exacte de ces différents services pour voir les décisions qui peuvent être appliquées. Et forcément, cette perspective inquiète le personnel concerné.

Une délégation syndicale, menée par Philippe Barbion (FGTB), a d’ailleurs interpellé le conseil. « Aujourd’hui, les travailleurs sont inquiets. On parle d’externalisation des services, des crèches, de l’Accueil Temps Libre, on parle de plein de choses qui vont bouger dans l’administration, on parle de regroupement d’écoles… Il y a encore beaucoup de crainte et, ce qu’on demande, c’est que le personnel soit tenu au courant et que des groupes de travail soit organisé en ce sens. »

« On force le mouvement »

Le Collège a rassuré et justifié ce plan de gestion, rappelant au passage sa situation financière difficile. « Cela fait des années qu’on essaie de mettre en place des synergies, on n’y arrive pas. C’est vrai, nous avons été trop lents. Désormais, on force le mouvement », a fait savoir le bourgmestre Paul Magnette. « Regrouper des fonctions permet des économies sans toucher à la qualité du service au citoyen. On l’a déjà fait par le passé : en externalisant la gestion de la propreté en rue à Tibi, par exemple, nous avons pu réaliser des économies sans toucher à l’emploi, au contraire. »

Les explications ne garantissent cependant pas l’emploi, aux yeux de l’opposition. « Pour le personnel, il y a une véritable inquiétude : on comprend restructuration avec économie à la clé, on comprend fusion voire disparition de services… », déplore Pauline Boninsegna (PTB). « Quand les libéraux font un plan de gestion, on appelle ça de l’austérité. Quand ce sont les socialistes, on appelle ça une vision », a résumé Nicolas Tzanetatos (MR). Pour le DéFI Jean-Noël Gillard, ce plan de gestion représente surtout un « catalogue d’intention sans réel objectif stratégique ».

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Depuis une dizaine de jours et depuis que La Nouvelle Gazette le dévoilait dans ses colonnes, le sujet fait beaucoup discuter et grincer les dents : la Ville de Charleroi compte réviser le cadastre sur le territoire, dans le cadre de son plan de gestion 2022-2027. Le cadastre, c’est le « revenu annuel moyen net qu’un immeuble procurerait à son propriétaire », s’il le mettait en location.

********** **** ***** **** ** *************** ********** ** ******** ********** **** ** ************ *** ******************* ** ****** *** *** ******* ***** *** *********** ****** ** *************** ** ************* ** ***** ********* *** ***** *** *** ** *********** **** ******** **** ** ************ ** ****** ** ** ******* ** *********** ****** *********** ********** ********* ** ** ************ **** ** ** ** ************ **** *** ************** *** *** ********* *** ******* ** *** *** *********** *** *** ***** ** **** **** ** ***** ** **** ******** ** **** *** *******************

** ********* ** ****** ** ** ***** ****** ** ****** ** ********* ************ ************ *************** ** ********** *************** **** ********* ** ********** ********************** ** ******** ** ********* ** *** ********* **** **** **** ******** ** **** ** ***** ****** ** ** ********* *** *** ******* ********** **** **** *********** ** ** ************** *** ***** ** **** * ***** *********** ** ******** ** ******** **** ** ***** ** ****** ****** ****** ************ ** ***** **** ** ***** ************ ** ** ********** **** **** *** ************ *** ********* ** ******** **** *** ****** ** **** *** ************** * **** ** ********* ****** *********** ***** ********* ** ******** ******* ********* ********* ***** ** * ******** ********* ** ** ******

**** ** ************** *** ******* **** **********

********* *********** *** ******** **** ** ***** ** ******* ******** ** ***** *********** ** **** ** ******** ** ******** *********** ********* ** ****** *** ***************** ******* *** ** **** ******* ******* ******** *** ********** ** **** ******** ** ***** *** **************** ** *** *************** **** ** **** ***** *** ********** ********* ** ** ****** ********* ********* ** **** **** ** *** ** ********* *** ********** ************* *** ********* ***** ** ** **** **** ************ ** ********* ****** ** *** *********** ******** **** **** *** ********** *** ******* ***** ************ ** *********** ***** *********** ********* ** ********* **********

*** ************ ********** ****** *** ******** ******* ******* * ************ *********** ** ******** ********************** *** ************ **** ********* ** ***** ******************* *** ********* *** ********* ** *********** ***** ****** ** ***** ** ***** ** ****** *** **** ****** **** ******************* ** ***** ** ************ ************** ** * * ****** ******** ** ******* *** ** ******* ******** ******* *** ** ********* **** **** ** ******* ** *** *** ******* ** ******* **** ********* ** ** *************

********** ***** ** *****************

** ******** * ******** ** ********* ** **** ** ******** ********* ** ******* ** ********* *********** ********** ************ **** *** ******* ******* ****** ** ****** ** ***** *** ********** ** ***** ****** **** ******* ***** **** ***** ***** **** ****** *********** ** ***** ** ****************** * **** ****** ** *********** **** ********* ***************** *** ********* ****** *** ********** **** ******* ** ** ******** ** ******* ** ******** ** ***** ****** **** *** ** ************* ** ************* ** ******* ** ** ********* ** *** ** ***** *** ******** **** ***** ** ********* *** ********** **** ******* ** *********** ** ******************

*** ************ ** ************ ********* *** *********** *** **** ** *************** ************ ** ********** ** * * *** ********** ****************** ** ******** *************** **** ********* ** ** ***** ** ******** ****** ***** *********** ** ******************** ******** ******* ********** ****** ************* *** ********* **** ** **** ** ******** ** ******* *** ** **************** ***** ** **** *** ************ ** ******* *** *** *************** * ******** ******* ********** ***** **** ** ***** ********** ******** ** **** ** ******* *********** ******* ** ***************** ************* **** ***** ******** *********************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles