En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Les faits se sont déroulés vendredi en fin de soirée dans une habitation de la rue Paul Janson à Souvret, dans l’entité de Courcelles. C’est là qu’est hébergé Jérôme, 24 ans, chez son beau-père et sa maman, dans un quartier populaire. La cohabitation semble difficile entre Luc, 60 ans, et son beau-fils. Jérôme a d’ailleurs déjà été condamné tout récemment, en mars 2022, à 30 mois de prison par défaut pour des faits de violences commis sur plusieurs personnes et notamment sur son beau-père.

Il avait une hache

Vendredi vers 23h40, une nouvelle crise familiale a éclaté entre les deux hommes. Luc, le beau-père, reproche généralement à Jérôme d’être un bon à rien et de fumer du cannabis. Le jeune homme, lui, a beaucoup de mal à accepter les reproches de son beau-père et à accepter l’autorité de manière générale : « Il est toujours sur mon dos et m’accuse de fumer… alors que ça fait plusieurs jours que je n’ai pas pris de cannabis et que je n’ai pas d’argent pour le faire », s’est-il plaint amèrement.

Mais cette fois, la dispute a tourné à la confrontation physique : « Mon beau-père est allé prendre une hache. J’ai pris peur, c’était lui ou moi. Alors j’ai pris un couteau et je l’ai frappé », a-t-il admis.

Tentative de meurtre

Les deux coups de couteau ont été frappés à l’épaule gauche, dans une zone a priori non létale. On parle aussi de plusieurs autres petites blessures, moins profondes. Les jours du sexagénaire ne sont heureusement pas en danger.

Interpellé après les faits, Jérôme a été présenté samedi à un juge d’instruction qui l’a inculpé de tentative de meurtre et l’a placé sous mandat d’arrêt. Il a aussi ordonné une expertise mentale de l’inculpé qui semble assez limité sur le plan intellectuel. Le jeune homme, qui est immédiatement passé aux aveux, a tenu des propos interpellants qui ne sont effectivement pas de nature à rassurer : « C’était lui ou moi, je voulais le buter et je compte bien revenir achever le travail ».

Déjà connu

À 24 ans à peine, Jérôme est déjà connu de la justice pour plusieurs faits. Sa dernière condamnation, lourde, remonte à 3 mois à peine : 30 mois par défaut. Déjà pour des coups sur son beau-père en juillet 2021. Malgré ces faits, sa mère et son beau-père avaient accepté qu’il revienne au domicile familial après quelques mois passés en appartement avec son frère du côté de Chimay. La cohabitation n’avait d’ailleurs pas été idyllique avec son frère non plus, toujours pour un problème d’autorité et de respect des normes…

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

*** ***** ** **** ********** ******** ** *** ** ******* **** *** ********** ** ** *** **** ****** ** ******** **** *********** ** *********** ******* *** ******** ********* ********* ** **** **** *** ********** ** ** ****** **** ** ******** ********** ** ************ ****** ********* ***** **** ** **** ** *** ********** ******** * ************ ****** ***** ********* **** *********** ** **** ***** ** ** **** ** ****** *** ******* **** *** ***** ** ********* ****** *** ********* ********* ** ********* *** *** ***********

** ***** *** *****

******** **** ****** *** ******** ***** ********* * ******** ***** *** **** ******* **** ** *********** ******** ************** ** ******** ********* ** *** ** **** ** ** ***** ** ********* ** ***** ****** **** * ******** ** *** ** ******** *** ********* ** *** ********** ** ** ******** ************* ** ******** ***************** ********** *** ******** *** *** *** ** ********** ** ******** ***** *** *** **** ********* ***** *** ** ****** *** **** ** ******** ** *** ** ****** *** ********** **** ** ************** ********** ****** ***********

**** ***** ***** ** ******* * ******* ** ** ************* *************** *********** ********** *** ***** ******* *** ****** ****** **** ***** ********** *** ** **** ***** ****** **** ** ******* ** ** ****** **************** ****** ******

********* ** *******

*** **** ***** ** ******* *** ***** ******** ** *********** ******* **** *** **** * ****** *** ******** ** ***** ***** ** ********* ****** ******* ********** ***** ********** *** ***** ** ************ ** **** ************ *** ** *******

*********** ****** *** ****** ******** * ***** ********** ****** ** ** **** *************** *** ***** ******** ** ********* ** ******* ** ***** ****** **** ****** *********** ** * ***** ******** *** ********* ******* ** ************ *** ****** ***** ******* *** ** **** ************* ** ***** ****** *** *** ************** ****** *** ****** * **** *** ****** ************* *** ** **** ************* *** ** ****** ** *************** ****************** *** ** **** ** ******* ** ***** ** ** ****** **** ******* ******* ** ****************

****** *****

** ** *** ** ****** ******** *** ****** ***** ** ** ******* **** ********* ****** ** ********* ************* ******* ******* ** * **** ** ************ ** **** *** ******** ****** **** *** ***** *** *** ********** ** ******* ***** ******* *** ****** ** ***** ** *** ********** ******* ******** ******* ******** ** ******** ******** ****** ******** **** ******* ** *********** **** *** ****** ** ****** ** ******* ** ************ ********* ************ *** ***** ********* **** *** ****** *** ***** ******** **** ** ********* ************* ** ** ******* *** *********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles