En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

L’opération est en train de s’achever. Plus de 5.000 wagons de marchandises basés en Belgique reçoivent de nouvelles plaquettes de frein composites afin de les rendre plus silencieux.

« Le train est le mode de déplacement le plus écologique et le plus respectueux de son environnement, mais nous pouvons encore l’améliorer, en diminuant les nuisances sonores que peut causer le transport ferroviaire de marchandises », explique le ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo). Ce mardi, il s’est rendu dans les ateliers anversois de la société Lienas. La plus grande entreprise de fret ferroviaire en Belgique est en train de remplacer les plaquettes de freins de tous ses wagons, initialement en fonte, par des plaquettes composites.

Le bien-être des habitants

« Grâce à une modernisation du système de freinage de ces trains, il est possible de limiter fortement le bruit que leur passage occasionne. En soutenant la rénovation sonore de ces wagons au travers d’un subside pouvant aller jusqu’à 50 % des frais, je veux la généraliser. Le train est l’avenir de notre mobilité. Il le sera encore davantage demain dans le respect du bien-être et de la santé de celles et ceux qui vivent à proximité des voies de chemin de fer », souligne le ministre Gilkinet.

Le gouvernement fédéral cofinance à la hauteur de 2,18 millions d’euros ce projet. L’adaptation du matériel garantit, grâce à des roues polies – donc plus lisses – une diminution jusqu’à 10 décibels, « soit une réduction de moitié des nuisances » précise le ministre de la Mobilité.

Il a pour objectif de doubler le volume de marchandises transportées via le rail d’ici 2030 avec pour volonté de venir en aide aux entreprises dans la réduction de leurs émissions de C02.

« Les trains consomment en moyenne six fois moins d’énergie que les camions et émettent 90 % de CO2 en moins. Ils constituent un atout important dans la stratégie climatique des entreprises pour devenir neutres en CO », indique Georges Gilkinet.

Afin de réaliser cette croissance, les entreprises de fret ferroviaire doivent apporter des solutions concrètes à la pollution sonore causée par les trains de marchandises, notamment à travers les zones les plus peuplées.

« Les entreprises veulent se tourner massivement vers le rail afin de rendre leurs transports plus écologiques. Nous rendons maintenant nos trains encore plus durables en réduisant de moitié la pollution sonore grâce à ces nouvelles semelles de frein. De cette façon, nous pourrons assurer la croissance des chemins de fer de manière durable », conclut Bernard Gustin, président exécutif chez Lineas.

Yannick Hallet

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

L’opération est en train de s’achever. Plus de 5.000 wagons de marchandises basés en Belgique reçoivent de nouvelles plaquettes de frein composites afin de les rendre plus silencieux.

************** ** *** ************* ** ******** ** ******** ** *** ******* ** *** ******** ** ******* ********* ** ***** *** **** ******* *********** ** ********* ** *********** ****** ** *** ****** ** ******* ****** ******* ******* ***** ********** ********* *** ****** ** **** ** ************** ** ***** *** ********** ** ***** ********** ** ** **** ****** ********* ****** **** ** ******* ** ********** ** ** ** ****** ** ****** ** **** *** ****** ** ********** *** ***** ** ****** ** ************ ******** ** ******** *********

** ************ ********* ********* ** ** ******* ** **** ******** ********* ** ******* ************** ** ********* ********* ****** ** *** ***** ****** *** **** **** ****** *** *** ********** ********** ** ********** ************ *** ********** ** ******* *** ***************** ******** ** ******** ** ** **********

** * **** ******** ** ******* ** ****** ** ************ ************* *** ** **** ******* **** **** **** ******** ** ***** ** **** *** *********** **** ** ********** ** ***** ********** ** ****

*********** ****** ********** ** ******* *** **** ***** ************ *** *** ******* ** ********* ********* ** *** ** ****** *** *********** ** ***** ********* **** ** ********** ********** *** *********** **** ******* ******* ** *********** ******* ******* *********

**** ** ********* ***** *********** *** *********** ** **** *********** ******* ******** *** ********* ********** ** ** ********* ****** ******* *** *** ****** ** ************* ********* ** ******* *** ***** *** **** **********

*********** *********** ******* ** ******* *********** **** ** **** **** ** ****** ***** ********** **** ************* **** ******* ********** *** ****** ****** **** ******** ** ********** ** ******* ** ********* ****** ****** ** *** ********* ******** ** ****** ** ***** ******* **** ******** ******* ** ********** *** ******* ** *** ** ******** **************** ******* ******* ******* ********** ********* **** *******

******* ******

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles