Un nouveau terrain pour les gens du voyage dès 2015 à Lives-sur-Meuse

Namur accueille chaque année des gens du voyage, de mars à octobre, principalement d’origine belge, française ou allemande.

Namur cherchait depuis une dizaine d’années un terrain équipé pour une aire d’accueil qui corresponde aux exigences du Service public de Wallonie (SPW).

Jusqu’à présent, le seul lieu pour recevoir les gens du voyage était à Jambes. C’était une solution temporaire et les locataires ne pouvaient y séjourner que deux semaines maximum. Le terrain de l’ancien camping de Lives-sur-Meuse a donc été choisi.

Il s’agit d’un marché unique subdivisé en deux lots. Le premier, qui consiste en l’aménagement du bâti, a été attribué à une entreprise d’Assesse pour un montant de 410.088 euros. Il comprend la démolition du bâtiment existant pour construire de nouvelles structures dans lesquelles seront aménagés des sanitaires et des douches. Un autre bâtiment comprendra des sanitaires, une kitchenette, une salle de réunion et un local pour les poubelles. Un subside de 177.000 euros a en outre été accordé en janvier dernier par Eliane Tillieux, ministre wallonne de la Santé, de l’Action sociale et de l’Egalité des chances.

Le deuxième lot, relatif à l’aménagement des abords, a été attribué à cette même société assessoise pour 237.590 euros. Une allée en béton pavé sera construite et des dalles de gazon seront posées.

Le SPW versera également un subside de fonctionnement de 10.000 euros.

Pour Stéphanie Scailquin, il était important d’offrir un accueil encadré aux gens du voyage dans des conditions conformes à la dignité humaine et aux droits de l’homme et de mettre fin aux implantations sauvages des groupes de caravanes dans des zones peu appropriées.

Les travaux devraient se terminer fin 2014. Le nouveau site sera donc prêt à accueillir les gens du voyage dès la saison prochaine.