En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Au sein du corps de police, il y a différents grades : l’agent de police, l’agent de sécurisation, l’inspecteur, l’inspecteur principal (avec spécialisation) et le commissaire. Dans la zone de police carolo, ce sont les inspecteurs les plus recherchés. C’est effectivement un poste pour lequel le recrutement est permanent à la zone de Charleroi.

Les inspecteurs sont répartis dans trois services au sein de la zone de police : le service d’intervention, de trafic et de proximité. « Les inspecteurs du service d’intervention sont en première ligne. Ils interviennent directement sur le terrain dès que l’on reçoit un appel au 101 », explique Claire Plasman, responsable du recrutement. « Ils sont vraiment le premier contact sur place mais il y a également tout le travail de rédaction des procès-verbaux qui prend une place importante dans le quotidien du métier. »

Devenir policier

La première étape pour devenir inspecteur de police est de se présenter aux différentes épreuves. L’épreuve d’aptitudes cognitives évalue tant le potentiel à suivre la formation que les connaissances et la maîtrise linguistique. En tout, le candidat doit passer quatre tests : les tests de raisonnement abstrait, numérique et verbal mais également le test linguistique.

La réussite de l’épreuve physique est également requise afin d’avoir accès à la formation. Depuis le début de la crise sanitaire, la condition physique des candidats n’est plus évaluée sur un parcours mais bien grâce au test de Luc Léger, dit aussi test « bip ». Les futurs inspecteurs doivent pouvoir atteindre les paliers requis et ce en fonction de leur sexe et de leur âge. Un homme de moins de quarante ans devra par exemple compléter le palier 7 tandis qu’une femme de plus de quarante ans devra, elle, courir jusqu’au palier 4 et 15 secondes de plus.

Dans le cadre de la sélection, une épreuve de personnalité et une épreuve médicale sont également organisées. La première permet d’évaluer le comportement du candidat dans différentes situations précises mais aussi d’identifier si le futur inspecteur possède les compétences requises à la profession. L’épreuve médicale permet d’identifier si le candidat répond aux exigences médicales pour porter l’uniforme.

Après la réussite de ces épreuves et la validation de l’aptitude à exercer par les commissions, les candidats peuvent postuler auprès de la zone de police de leur choix. Après une sélection en interne, les zones enverront leurs aspirants en formation durant un an. Rémunérée à hauteur de minimum 1.650 € net par mois, cette année de formation peut se dérouler à Bruxelles, Liège, Jurbise ou Namur, au souhait des candidats.

Travailler à Charleroi

En signant un contrat avec la zone de police de Charleroi, comme dans les autres zones, les soins de santé sont remboursés et, par an, au minimum 32 jours de congés payés sont accordés. Sur le terrain, la zone a ses avantages. « Les jeunes inspecteurs aiment beaucoup venir travailler à Charleroi car cela est très formateur », nous dit David Quinaux, porte-parole de la police de Charleroi. La responsable du recrutement soutient : « Travailler dans une grande ville permet de voir beaucoup de cas différents en très peu de temps. Les inspecteurs aiment aussi savoir que, lorsqu’ils sont en intervention, plusieurs équipes sont proches et peuvent être sur place rapidement pour les soutenir », explique-t-elle.

Dans leur recherche de policiers, certains candidats peuvent voir leurs chances se multiplier. « Nous sommes très attentifs à la motivation. Il faut que les candidats soient conscients qu’il s’agit un métier avec des inconvénients. En travaillant dans une grande ville, c’est un rythme soutenu », nous dit Claire Plasman. « La disponibilité et la flexibilité sont aussi des critères importants. Les inspecteurs travaillent par pause, ils peuvent donc travailler de nuit comme de jour. Nous ne pouvons pas anticiper ce qu’il va se passer dans la journée, donc les inspecteurs savent quand commence leur journée mais pas quand elle se termine. » Pour le porte-parole de la zone de police de Charleroi, être Carolo a aussi son importance. « Nous recherchons de futurs policiers qui connaissent déjà la région et peuvent être au plus proche des habitants pendant leur service », explique-t-il.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** **** ** ***** ** ******* ** * * *********** ************* ********* ** ******* ********* ** ************** *************** ************** ********* ***** **************** ** ** ************ **** ** **** ** ****** ******* ** **** *** *********** *** **** ************ ******* ************* ** ***** **** ****** ** *********** *** ********* ** ** **** ** **********

*** *********** **** ********* **** ***** ******** ** **** ** ** **** ** ************* ** ******* ***************** ** ****** ** ** *********** *********** *********** ** ******* **************** **** ** ********* ****** *** ************* *********** *** ** ******* **** *** ****** ******* ** ***** ** ************ ******** ****** ******** *********** ** ************ *********** **** ******** ** ******* ******* *** ***** **** ** * * ********** **** ** ******* ** ********** *** *************** *** ***** *** ***** ********** **** ** ********* ** ****************

******* ********

** ********* ****** **** ******* ********** ** ****** *** ** ** ********** *** ************ ********** ************ ************* ********** ******* **** ** ********* ** ****** ** ********* *** *** ************* ** ** ********* ************* ** ***** ** ******** **** ****** ****** ************ *** ***** ** ************ ********* ********** ** ****** **** ********** ** **** *************

** ********* ** ************ ******** *** ********** ******* **** ********* ****** ** ** ********** ****** ** ****** ** ** ***** ********** ** ********* ******** *** ********* ******* **** ********* *** ** ******** **** **** ****** ** **** ** *** ******* *** ***** **** ******************** *** ****** *********** ******* ******* ********* *** ******* ****** ** ** ** ******** ** **** **** ** ** **** ***** ** ***** ** ***** ** ******** *** ***** *** ******* ********** ** ****** * ****** ******** ***** ** **** ** ******** *** ****** ***** ****** ********** ****** * ** ** ******** ** *****

**** ** ***** ** ** *********** *** ******** ** ************* ** *** ******** ********* **** ********** ************ ** ********* ****** ************ ** ************ ** ******** **** ************ ********** ********* **** ***** ************** ** ** ***** ********** ******** *** ************ ******** ** ** *********** ************ ********* ****** ************** ** ** ******** ******* *** ********* ********** **** ****** *************

****** ** ********* ** *** ********* ** ** ********** ** ************ ** ******* *** *** ************ *** ********* ******* ******** ******* ** ** **** ** ****** ** **** ****** ****** *** ********** ** ******** *** ***** ********* ***** ********* ** ********* ****** ** *** ************ ** ******* ** ******* ************** *** *** ***** ***** ****** ** ********* **** ** ********* ** ********** ******* ******* ** ****** ** ******* *** **********

********** ** *********

** ******* ** ******* **** ** **** ** ****** ** ********** ***** **** *** ****** ****** *** ***** ** ****** **** *********** *** *** *** ** ******* ** ***** ** ******* ****** **** ********** *** ** ******** ** **** * *** ********** *********** ****** *********** ****** ******** ***** ********** ** ********* *** **** *** ***** ****************** **** *** ***** ******** ************ ** ** ****** ** ********** ** *********** ** *********** *************** ****************** **** *** ****** ***** ****** ** **** ******** ** *** *********** ** ***** *** ** ****** *** *********** ****** ***** ****** **** ************ **** ** ************* ********* ******** **** ******* ** ******* ***** *** ***** ********** **** *** ***************** ****************

**** **** ********* ** ********** ******** ********* ******* **** ***** ******* ** *********** ************ ****** ***** ********* ** ** *********** ** **** *** *** ********* ****** ********** ******* ******** ** ******* **** *** *************** ** *********** **** *** ****** ****** ******* ** ****** **************** **** *** ****** ******** ********** ************** ** ** ************ **** ***** *** ********* *********** *** *********** *********** *** ****** *** ******* **** ********** ** **** ***** ** ***** **** ** ******* *** ********* ** ******* ** ** ****** **** ** ********* **** *** *********** ****** ***** ******** **** ******** **** *** ***** **** ** **************** **** ** ************ ** ** **** ** ****** ** ********** ***** ****** * ***** *** *********** ************ *********** ** ****** ********* *** *********** ****** ** ******* ** ******* ***** ** **** ****** *** ********* ******* **** **************** **************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles