En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Ce lundi, début d’après midi. José Lardot nous reçoit dans sa villa après un week-end compliqué pour lui, face au torrent de critiques liées à son arrivée en Hesbaye. Le visage est fermé, fatigué, mais le Givois de 69 ans n’est pas abattu. « Je suis triste de lire toutes les méchancetés sur moi, mais je ne suis pas encore mort », glisse-t-il. Au-delà du dirigeant de club et de l’entrepreneur, c’est l’homme qui a été attaqué, ces derniers jours, sur les réseaux et dans la presse. Et qui a tenu à mettre certaines choses au clair.

José Lardot, tout d’abord comment allez-vous ?

Je vais mieux, même si je dois surveiller ma santé. J’ai eu une alerte cardiaque et j’ai dû rester deux semaines chez moi pour me reposer. Je n’ai vu personne, je me sentais très mal. C’est la vérité, je pourrais le prouver avec des documents s’il le faut. J’ai commencé à aller mieux en retravaillant tout doucement, même si on m’a conseillé de me calmer avec mon entreprise où, à bientôt 70 ans, je fais encore 120.000 km par an.

C’est la seule raison de votre départ de Solières ?

Oui, ça a été l’élément déclencheur car à Solières le football me prenait beaucoup de temps et d’énergie. Parfois, je ne dormais pas pendant des nuits à cause de certains soucis au club. Je n’osais même plus aller à la buvette tellement on parlait dans mon dos. Sur la fin, je ne prenais plus autant de plaisir et mes soucis de santé m’ont fait arrêter. Raconter que je n’ai rien eu et que mon retrait était prémédité est scandaleux, j’avais encore mis de l’argent pour le club quelques jours plus tôt et construit une super équipe. Comme je vous en avais parlé, j’avais aussi tout prévu pour construire une tribune assise et installer un éclairage aux normes pour la N1. Si j’avais voulu emmerder Solières, je serais parti quelques jours plus tôt quand les joueurs pouvaient encore se désaffilier et toute l’équipe serait partie. Je ne vois pas ce qu’on peut me reprocher, j’ai toujours honoré ce que j’ai promis. J’ai eu un souci de santé mais je n’ai jamais dit que j’allais mourir. Je ne vois pas en quoi mon départ ennuie les gens, d’autant que je lis dans les journaux que Solières veut jouer le titre et a déjà retrouvé des sponsors. Tant mieux pour eux car, le surlendemain de mon attaque (sic), certains me demandaient déjà de l’argent et si je pouvais laisser mes appartements à disposition de certains joueurs. Quand je suis arrivé à Solières il n’y avait pas d’argent (sic), comme dans beaucoup de clubs, mais pas de dettes. Au final, j’ai quitté le club en le laissant toujours sans dettes et en ayant monté une belle équipe dont ils peuvent, en partie, encore profiter. Et je n’ai approché aucun de leurs joueurs pour Waremme, c’est faux, ils sont affiliés là-bas donc je n’ai aucun pouvoir. Quant à Senakuku, c’est avec moi qu’il avait un accord.

Le timing de l’annonce de votre arrivée à Waremme a fait grincer des dents…

Quand j’ai arrêté, je savais que le foot allait me manquer, j’aime trop cela ! J’adore aller voir les entraînements et les matches, donc si j’ai envie de reprendre du plaisir à Waremme je fais encore ce que je veux de ma vie. Le club et les installations me plaisaient déjà bien quand nous y sommes allés avec Solières et j’ai toujours eu un bon contact avec les dirigeants, mais l’association des jeunes avec Huy m’avait convaincu de continuer à Solières avant mes soucis de santé. Il y a deux semaines, Waremme est revenu vers moi, je sens que les gens y sont gentils et veulent grandir avec mon aide. Tout est réuni pour y faire du bon boulot, avec de telles infrastructures et 400 jeunes derrière. D’ailleurs, leur équipe joue déjà bien avec peu de moyens !

David Camerini, avec qui vous étiez devenu très proche à Solières, devrait arriver avec vous à Waremme.

Je serais content pour lui, il s’est fait virer sur le champ lors du dernier CA à Solières même s’il comptait de toute façon partir. Ils l’ont mis dehors comme un malpropre (sic) alors que c’est le seul de mes ex-associés qui était honnête et qui me défendait. D’ailleurs, quand il y a eu la bagarre à Durbuy, aucun n’avait pris de nos nouvelles !

Devenir président du Stade Waremmien, c’est exclu pour vous ?

Je ne veux plus de ça, ou alors un jour en parallèle avec Patrick Ainseur, mais pas seul. D’ailleurs, j’ai appris il y a quelques mois que je n’étais pas officiellement président à Solières. On m’a fait signer des papiers quand j’ai été nommé par le CA, mais j’ai appris via le tribunal du commerce que je ne faisais même pas partie du Conseil d’Administration ! Au final je n’étais rien dans le club, hormis un sponsor. En somme, je ne quitte donc rien puisque je n’étais rien à leurs yeux, hormis quelqu’un qui apportait un peu d’argent (sourire).

Comment voyez-vous votre avenir à Waremme ?

Ce sera d’abord une saison de transition. Si je me plais bien, on fera une équipe de fous (sic) dans un an pour monter en N1. Je me suis engagé pour au moins une saison, une chose est sûre je ne partirai pas avant et j’espère bien m’y installer des années. Je ne vais pas mettre le bordel dans l’équipe alors que de bons jeunes sont en pleine progression, on ne les mettra pas de côté mais des joueurs comme Senakuku et Dachelet vont les aider à s’améliorer.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ****** ****** ********** ***** ***** ****** **** ******* **** ** ***** ****** ** ******** ********** **** **** **** ** ******* ** ********* ****** ** *** ******** ** ******** ** ****** *** ******* ********* **** ** ****** ** ** *** ******* *** ******* ********** **** ****** ** **** ****** *** ************* *** **** **** ** ** **** *** ****** ************* ************ ******** ** ********* ** **** ** ** ***************** ******* ********* *** * ***** ********* *** ******** ****** *** *** ******** ** **** ** ******* ** *** * **** ** ****** ********* ****** ** ******

***** ******* **** ********* ******* *****************

** **** ****** ***** ** ** **** ********** ** ******* ****** ** *** ****** ********* ** ****** *** ****** **** ******** **** *** **** ** ******** ** ****** ** ********* ** ** ******* ***** **** ******* ** ********* ** ******** ** ******* **** *** ********* ****** ** ***** ****** ********* ** ***** ***** ** ************* **** ********** ***** ** ** ***** ********** ** ** ****** **** *** ********** **** ** ******** ** **** ** **** ****** ******* ** *** ***

******* ** ***** ****** ** ***** ******* ** ****************

**** *** * ***** ************* ************ *** ** ********* ** ******** ** ******* ******** ** ***** ** ************* ******** ** ** ******* *** ******* *** ***** ** ***** ** ******** ****** ** ***** ** ********* ***** **** ***** ** ** ******* ********* ** ******* **** *** **** *** ** **** ** ** ******* **** ****** ** ******* ** *** ****** ** ****** ******* **** ********* ******** *** ** ****** **** ** ** *** *** ******* ****** ************ *** *********** ********* ****** *** ** ********** **** ** **** ******** ***** **** **** ** ********* *** ***** ******** ***** ** **** ** ***** ******* ********* ***** **** ****** **** ********** *** ******* ****** ** ********* ** ********** *** ****** **** ** *** ** ********* ***** ******** ********** ** ****** ***** ******** ***** **** **** ***** *** ******* ********* ****** ** ************ ** ***** *********** ****** ******* ** ** **** *** ** ******* **** ** ********** ****** ******** ******* ** *** ****** ******* ****** ** ** ***** ** ****** **** ** ****** ****** *** *** ********** ******* ** ** **** *** ** **** *** ******* ****** *** ***** ********** *** ** *** **** *** ******** *** ********* **** ***** ** ***** ** * ****** ********* *** ********* **** ***** **** *** **** ** ************ ** *** ******* ****** ******** ** *********** ****** ** ********** ** ** ** ******* ******* *** ************ ** *********** ** ******** ******** ***** ** **** ******* ** ********* ** ***** ***** *** ********** ****** ***** **** ******** ** ****** **** *** ** ******* ** ****** ****** ******* ** **** ** ** ******** ******** **** ****** ** ** ***** ****** *** ***** ******* **** *** ******** ** ******* ****** ********* ** ** ****** ********* ***** ** ***** ******* **** ******** ******* ***** *** **** ********* ******* **** ** ****** ***** ******** ***** ** ********* ******* **** *** ******* ***** ** *******

** ****** ** *********** ** ***** ******** ** ******* * **** ******* *** ********

***** ****** ********* ** ****** *** ** **** ****** ** ******** ******** **** *********** ********* ***** **** *** ************** ** *** ******** **** ** ****** ***** ** ********* ** ******* ** ******* ** **** ****** ** *** ** **** ** ** **** ** **** ** *** ************* ** ********** ****** **** ***** **** * ****** ****** **** ********* ** ****** ******** ** ** *** ******* **** *** *********** **** *************** *** ****** **** *** ********* ********* ** ********* ** ********* ***** *** ****** ** ******* ** * * **** ********* ******* *** ****** **** **** ** **** *** *** **** * **** ******* ** ******* ******* **** *** ***** **** *** ****** **** * ***** ** *** ******* **** ** ****** *************** ** *** ****** ********** ************* **** ******* **** ****** **** **** *** ** *************

***** ********* **** *** **** ****** ****** ***** ****** ** ********** ******* ******* **** **** ** ********

** ****** ******* **** **** ** ******* **** ***** *** ** ***** **** ** ******* ** ** ********* ***** ****** ******** ** ***** ****** ******* *** ******* *** ****** ***** ** ********* ***** ***** *** ******* ** **** ** *** ************ *** ****** ******** ** *** ** *********** ************* ***** ** * * ** ** ******* ** ******* ***** ********* **** ** *** ****************

******* ********** ** ***** ********** ******* ***** **** ***********

** ** **** **** ** **** ** ***** ** **** ** ********** **** ******* ******** **** *** ***** ************* ****** ****** ** * * ******** **** *** ** ********** *** ************** ********** ** ********** ** ***** **** ****** *** ******* ***** ****** ***** ****** *** ** *** **** ****** ****** *** ** ******** ** ******** *** ** ** ******* ***** *** ****** ** ******* ************************* ** ***** ** ********** **** **** ** ***** ****** ** ******** ** ****** ** ** ****** **** **** ******* ** ********** **** ** ***** ***** ****** *********** *** ********* ** *** ********** **********

******* ********** ***** ****** ** **************

** **** ********* *** ****** ** *********** ** ** ** ***** ***** ** **** *** ******* ** **** ***** **** ** ** **** ****** ** *** ** ** **** ******* **** ** ***** *** ******* *** ***** *** ***** ** ** ******** *** ***** ** *********** **** ***** ********* *** ******** ** ** **** *** ****** ** ****** **** *********** ***** *** ** **** ****** **** ** ****** ************ ** ** *** ****** *** ** ****** **** *** ******* ***** ******** ** ******** **** *** ***** ** ***************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles