En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Quelques jours après les inondations, alors que la vallée comptait toujours ses morts et cherchait ses disparus, un collectif se formait. « People Against Flows » militait pour « la conduite d’une enquête sérieuse et indépendante ». Objectif : que le réchauffement climatique ne soit plus l’excuse toute trouvée pour justifier 39 vies perdues. Et si le groupement citoyen est moins actif qu’aux premiers balbutiements de sa création, la volonté d’obtenir des réponses est prégnante.

« À l’époque, nous avions annoncé notre intention de déposer plainte », rappelle Bruno Liesse, porte-parole du collectif. « Environ 10 jours plus tard, le parquet m’a averti qu’une instruction allait être ouverte. Le but des sinistrés n’était pas d’obtenir de l’argent mais de dégager les responsabilités sur base de deux choses : la mauvaise gestion des barrages et la non-gestion avérée d’un plan catastrophe. La plainte que nous souhaitions déposer était globale et relevait de l’irresponsabilité des pouvoirs publics. » Et le Calidifontain de citer, pour étayer ses propos : « le refus à 6 reprises de délester le barrage malgré la demande de la commune de Chaudfontaine », ou encore « l’interdiction d’envoyer une alerte rouge plus de 24 heures avant celle-ci pour ne pas créer un mouvement de panique. »

« Du politiquement correct »

Depuis, sans mauvais jeu de mot, de l’eau a coulé sous les ponts, mais Bruno Liesse reste amer. « La commission d’enquête parlementaire, chargée d’examiner les causes et d’évaluer la gestion des inondations, a formulé 161 recommandations. Du politiquement correct », analyse-t-il. « On s’est perdu dans une explication générique sur l’urbanisation moderne et sur le réchauffement climatique. »

Bruno Liesse est aussi critique à l’encontre de l’indemnisation des sinistrés. « Il y a trois catégories de sinistrés. La première, ce sont les plus nantis, ceux qui avaient les moyens financiers pour mettre les murs de leur maison à nu et rebâtir, sans attendre l’argent des assurances. Ensuite, vous aviez les propriétaires plus précarisés qui, eux, ont dû attendre. Leurs maisons se sont dégradées et les montants qu’ils ont reçus étaient parfois insuffisants. Enfin, et ils ont selon moi été oubliés, les locataires, qui ont vécu une sorte d’expropriation forcée. Quel a été leur accompagnement financier et psychologique ? En ce qui concerne le fonds des calamités, on nous annonce près de 2.000 dossiers clôturés sur 7.500 : ce n’est pas terrible… On a géré ça de façon préhistorique. La Constitution belge consacre le droit à un logement décent et à la protection d’un environnement sain. L’État ne respecte donc pas son règlement. »

« C’est systémique »

L’instruction judiciaire est en cours. Bruno Liesse attend. « Je n’ai pas envie qu’un ouvrier manœuvre du barrage d’Eupen soit jeté en taule. Moi, je veux qu’on mette en lumière les grands dysfonctionnements. C’est systémique et c’est aussi une question de ressources. Aujourd’hui, malgré la commission parlementaire, qu’est-ce qui a changé ? Il n’y a pas plus de bateaux, de moyens ou de personnes au bout du fil. Il ne faudrait pas que ça recommence demain… »

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

******** ***** ****** *** ************ ***** *** ** ******* ******** ******** *** ***** ** ********* *** ********* ** ********* ** ******** ************** ******* ************* ******** **** ********** ******** ******* ******** ********* ** ********************** *************** *** ** ************** ********** ** **** **** ********** ***** ******** **** ********* ** **** ******** ** ** ** ********** ******* *** ***** ***** ******** ******** ************* ** ** ********** ** ******** *********** *** ********* *** ***********

********** ************ **** ****** ******** ***** ********* ** ******** **************** ******** ***** ******* ************ ** ********** *************** ** ***** **** ***** ** ******* ***** ****** ******** *********** ****** ***** ******** ** *** *** ********** ********** *** *********** ** ********** **** ** ******** *** **************** *** **** ** **** ************* ** ******** ******* *** ******** ** ** *********** ******** ****** **** ************ ** ******* *** **** *********** ******** ****** ******* ** ******** ** ********************* *** ******** **************** ** ** ************* ** ****** **** ******* *** ************* ********** ***** ** * ******** ** ********* ** ******* ******* ** ******* ** ** ******* ** ********************** ** ****** ************************ *********** *** ****** ***** **** ** ** ****** ***** ******** **** ** *** ****** ** ********* ** ****************

********** ************* ***************

******* **** ******* *** ** **** ** ******* * ****** **** *** ****** **** ***** ****** ***** ***** ********** ********** ************ ************** ******** ************ *** ****** ** ************ ** ******* *** ************ * ******** *** **************** ** ************* **************** ************* ********** ******* ***** **** *** *********** *********** *** **************** ******* ** *** ** ************** *******************

***** ****** *** ***** ******** ** ************ ** ***************** *** *********** ********** * * ***** *********** ** *********** ** ********** ** **** *** **** ******* **** *** ******* *** ****** ********** **** ****** *** **** ** **** ****** ** ** ** ********* **** ******** ********** *** *********** ******** **** ***** *** ************** **** ************ **** **** *** *** ********* ***** ******* ** **** *********** ** *** ******** ******** *** ****** ******** ******* ************* ****** ** *** *** ***** *** ***** ********* *** *********** *** *** ***** *** ***** ***************** ******** **** * ***** **** ************** ********* ** ******************** ** ** *** ******** ** ***** *** *********** ** **** ******* ***** ** ***** ******** ********** *** ************ ** ******* *** *********** ** * ****** *** ** ****** *************** ** ************ ***** ******** ** ***** ** ** ******** ******* ** ** ** ********** ****** ************* ***** ********* ** ******** **** *** *** *******************

*************** *******************

*************** ********** *** ** ****** ***** ****** ******* ********** ****** *** ***** ******* ******* ********* ** ******* ********* **** ***** ** ****** **** ** **** ******* ***** ** ******** *** ****** ******************* ******* *********** ** ******* ***** *** ******** ** *********** ************** ******* ** ********** ************** *********** *** * ************** ** ***** * *** **** ** ******** ** ****** ** ** ********* ** **** ** **** ** ** ******** *** *** *** ********** *****************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles