Trois matches de suspension pour une nouvelle agression: Bjorn Ruytinx aurait-il dû être plus sévèrement puni?

Mehdi Carcela, Benjamin De Ceulaer, Cristophe Diandy sont les trois dernières "victimes" en date de Bjorn Ruytinx, attaquant d’OH Louvain. Un "palmarès" établi sur les quatre derniers mois, seulement.

Pourtant, malgré ces cas flagrants de récidive et ce manque de remise en question, la Commission des Litiges de l’Union belge s’est montrée relativement clémente ce mardi avec le joueur brabançon, qui écope de trois matches de suspension (NDLR: sans considérer l’éventuel appel louvaniste qui pourrait faire diminuer la peine) pour son "tackle" en retard sur le genou du médian montois.

Si la blessure de ce dernier s’est résumée à un gros hématome, celles de Mehdi Carcela et de Benjamin De Ceulaer les avaient écartés des terrains de nombreuses semaines. Va-t-on attendre qu’un joueur soit out pendant six mois pour punir Ruytinx de manière significative?